Appelle-moi Superwoman

Quand j’ai dit à mon amoureux que j’allais faire une cape, ça l’a bien fait marrer. Je crois qu’il imaginait un truc rouge qui s’attache autour du cou, à assortir avec mon justaucorps bleu roi (et à enfiler de préférence dans une cabine téléphonique)

N’ayant pas de Lycra rouge sous la main, je me suis rabattue sur un lainage gris sombre : au quotidien, c’est quand même beaucoup plus facile à porter.

J’aimais ce modèle :

 

Oui, c’est du Burda, évidemment. J’aime Burda. C’est atavique. Je n’étais même pas née que ma mère cousait déjà du Burda. Enfant, je préférais Burda à mes livres d’enfant, la preuve :

Oui ce sont des Burda, et oui l’alliance du motif du canapé et du papier peint est une splendeur.

J’exagère à peine. Mais une chose est sûre, c’est mon rapport « madeleine de Proust » à la couture. J’ai joué pendant des heures à trier les boîtes à boutons, pendant que ma mère cousait. Le bruit de la machine à coudre, encore aujourd’hui, m’apaise et me renvoie à l’enfance. Quand j’y pense, je me demande bien pourquoi j’ai attendu d’avoir 28 ans pour m’approcher une machine…

Refermons la séquence émotion et revenons à mon costume de super-pourfendeuse des vilains.

Donc un lainage gris que j’ai acheté quelque part sur Internet (j’ai oublié le nom du site), et un modèle Burda. Le lainage gratte un peu, aussi avais-je envisagé de doubler entièrement la cape (le modèle initial prévoit seulement de doubler la capuche, puisque on en voit l’intérieur), mais je ne voulais qu’un seul tissu comme doublure : le jersey noir à motif floral en relief que vous apercevez sur les photos. Oui, c’était impératif, c’était ça ou rien.

En vérité, j’avais déjà taillé dans une chute de ce jersey les pièces pour doubler la capuche, et je voulais que la doublure soit identique partout. Et comme j’avais la flemme de retailler les pièces de la capuche dans un autre tissu…

Las ! Le tissu n’était plus disponible chez Mondial Tissu, mon dealer régulier. Aussi sec, j’ai renoncé à doubler la cape. Persévérante, la fille.

La cape en soi n’était d’un abord trop complexe, hormis peut-être pour comprendre l’emboîtement des différentes pièces de la capuche. Merci les repères Burda bien précis pour me tirer de ce mauvais pas.

Non, non, pas chiffonnée.

Au rayons des finitions croquignolettes, j’ai bordé les « emmanchures » (ou plus précisément, les « deux trous pour passer les bras ») avec le même jersey noir que celui de l’intérieur de la capuche.

Je l’ai pas mal portée l’hiver dernier. A éviter quand les températures sont polaires, parce que c’est ouvert à tous les vents, ces machins-là. Par contre, idéale par temps de pluie (because la capuche), portée sur un petit blouson près du corps, et ça tombe bien car mon petit blouson gris (en plastique véritable !) semble fait pour cet usage.

Par contre, un point dont personne ne te prévient avant : trimballer un sac à main à l’épaule quand tu portes une cape, c’est mission impossible. Même pour Superman : tu l’as déjà vu avec un sac à main ?

Voilà ma cape. Je ne pense pas qu’elle me suffira pour empêcher Lex Luthor de devenir maître du monde, et pour tout dire, je n’arrive pas à voler avec (même en tendant le poing droit et tout et tout). Tant pis, je me contenterai de la mettre pour affronter un automne pluvieux.

 

14 Commentaires

  • mamounette
    3 septembre 2012 - 20:34 | Permalien

    En voyant la photo, on comprend mieux aussi ton attirance pour les grands motifs colorés….

  • 29 septembre 2012 - 02:00 | Permalien

    Très jolie !! J’ai bien envie de m’en faire une aussi, mais entre le sac à main porté à l’épaule, et le sac à dospour l’ordinateur pour aller au boulot, la cape n’est malheureusement pas très pratique…

  • Marjolaine
    29 septembre 2012 - 08:45 | Permalien

    Merci Véronica ! Il doit y avoir des modèles plus ou moins pratiques, mais c’est sûr qu’avec celle-là, j’avais dû renoncer au sac à dos moi aussi…

  • gaelle
    6 octobre 2012 - 10:20 | Permalien

    Je suis en ce moment même en train de réaliser cette cape. Enfin, ça fait 3 mois que je l’ai commencée et j’ai eu l’idée brillante de vouloir la doubler…
    Là, je bute sur une difficulté: Comment faire l’ourler courbe? Est-ce que tu a replié la pièce sur elle même en la fronçant un peu pour que ça s’arrondisse ou est-ce que tu as appliqué une parmenture en guise d’ourlet?
    Merci d’avance de tes conseils!
    gaëlle

    • Marjolaine
      6 octobre 2012 - 17:05 | Permalien

      Gaëlle : je n’ai pas utilisé de parementure. J’ai plié, remplié et piqué (ma couture n’est pas invisible contrairement aux indications).
      Je ne me souviens plus trop (ça fait quelques mois qu’elle est faite !), mais je crois effectivement que j’avais dû tricher un peu pour suivre la ligne courbe. J’ai commencé mon rempliage sur les coutures, et j’ai réparti le « trop » de tissu entre chaque couture… Je ne sais pas si c’est très clair ! Sinon tu peux aussi bien repasser tes rempliages, pour domestiquer le tissu… Bonne continuation !!

  • gaelle
    11 octobre 2012 - 12:15 | Permalien

    Merci de tes explications, je crois que je vois comment tu a pu « tricher ». Je me prépare quand même à une bonne petite galère… Bonne continuation également!

  • 16 octobre 2012 - 12:11 | Permalien

    That pic of you when you are little is so cute!! Nice cape. I have a half-finished one using the same pattern which I really should finish before it gets too cold to wear.

    • Marjolaine
      17 octobre 2012 - 12:39 | Permalien

      Thanks Jodi! As you can see, we loved discreet patterns for our funiture back then ;)
      I hope you finish your cape in time. It’s convenient for the rain, but it’s not working that much against cold!

  • Pingback: Marinière & Militaire

  • kiki
    10 janvier 2013 - 12:02 | Permalien

    Bonjour, je suis à la recherche des explications de patron de cette cape car j’ai acheté le patron sur burda en allemagne mais les explications sont en allemand.
    Serait-il possible de m’envoyer par mail un scan des ces explications.
    Je vous en serais très reconnaissante.
    Merci
    Christine

    • Marjolaine
      10 janvier 2013 - 12:17 | Permalien

      Christine, je te contacte par e-mail.

  • 23 novembre 2013 - 19:02 | Permalien

    Bonjour Marjolaine,
    tout d’abord bravo pour ton blog et tes réalisations! J’ai moi aussi l’envie de réaliser cette cape. Je vais me procurer le patron sur le site burdastyle.com mais j’avoue que les explications m’effraient! Alors c’est pourquoi je me permets de te contacter afin de savoir si tu pourrais m’envoyer un scan des explications. Sinon c’est pas grave :-)
    A bientôt

    • Marjolaine
      25 novembre 2013 - 01:48 | Permalien

      Merci Lauriane ! Ça devrait pouvoir se faire. Laisse-moi quelques jours et je t’envoie ça !

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>