Chemise petits citrons #2020 #semaine12

Comme le dit le proverbe : quand la vie te donne des citrons, fais de la citronnade ou une chemisette hawaïenne.

A l’origine, rien ne me prédestinait à coudre une chemisette hawaïenne à citrons en plein mois de mars (ni à aucun autre mois). Mais j’ai voulu apporter ma contribution au hashtag #endoyellowtouch sur Instagram. Créé par plusieurs couturières, ce mot-dièse (quand on cause bien comme à l’Académie Française) a pour objectif de sensibiliser à l’endométriose, une saloperie de maladie gynécologique qui provoque des douleurs fortes, voire invalidantes (notamment pendant les règles) et peut engendrer de l’infertilité. Et qui concerne UNE FEMME SUR DIX, juste.

La lectrice assidue aura peut-être reconnu Gaston Le Pantalon, qui vient de se trouver une super copine avec cette chemise.

Si les règles douloureuses étaient un problème de bonhomme, vous pouvez être sûres que ce serait réglé depuis 1886. Mais à la place, il a fallu que des générations de nanas s’entendent dire qu’elles étaient un peu doudouilles, que c’est normal d’avoir mal pendant les règles et qu’il y a quand même des causes un peu plus importantes que vos bobos de gonzesses !!… Donc laissez-nous finir d’élaborer le Viagra tranquilles et on reviendra vers vous par la suite. Bien cordialement.

Are you talkin’ to me about les règles douloureuses c’est dans la tête ?!

Comme pour toutes les causes féminines/-nistes, il faut généralement rabâcher sur le sujet avant que Qui-De-Droit (politiques, scientifiques, médecins) réalise qu’il est temps de se remuer les miches. Donc, coudre du jaune ne va évidemment soulager la douleur de personne, mais donner de l’ampleur à un mouvement global pourra aider à une prise de conscience.

A quand le hashtag contre le mal de dos ?

Habituellement, je me tiens à l’écart des mouvements couturesques un peu trop grégaires à mon goût de lonesome cowgirl qui coud son p’tit Burda dans son p’tit coin. Concours divers, défis collectifs, couture en masse du dernier patron indé, portée aux nues de la dernière viscose imprimée de chez Machin Chose au coût dérisoire d’un rein et demi du mètre (pour évidemment coudre le dernier patron indé)… J’ai toujours eu cette petite tendance à jouer toute seule dans la cour de récré.

Mais cette fois, après avoir constaté avec désarroi que mon stock de tissu ne comprenait rien de jaune, je me suis bien évidemment précipitée dans le Mondial Tissus le plus proche pour y remédier. Il faut savoir se sacrifier pour les causes fortes (violons).

J’ai arrêté très vite mon choix sur cette popeline à petits citrons, plutôt éloignée de ce que je coud habituellement. Et mon inspiration, dès que je l’ai vue, a immédiatement été celle-ci :

Vous trouvez ça bizarre ? Vous pouvez. Avoir envie de s’habiller comme un moustachu à grosse montre et torse velu (mais sexy à sa façon eighties) a de quoi dérouter. Tant pis, j’ai laissé libre cours à cette fantaisie, et c’était parti pour la chemise façon « Nos dernières vacances en club all inclusive à Saint-Domingue sur Oise ».

Au pire, si cela se révélait moche, une fois coupées les pièces, il me restait assez de tissu pour faire un petit short et recycler le tout en pyjama…

Le patron retenu s’est imposé assez vite, le chemisier #116 du Burda d’avril 2012 cochait toutes les cases : coupe droite, manches courtes, pas de pinces et surtout le col tailleur, incontournable grammaire de la chemise hawaïenne d’inspiration années 80. Parfaite pour boire des drinks élaborés avec dextérité par Tom Cruise au bar-paillote de la plage.

Aruba, Jamaïca, oooh I wanna take you / To Bermuda, Bahama, come on pretty mama… (le reste ici)

Quel déconneur ce Gégé, on se marre vraiment avec lui sur les shootings. Là il vient de lui faire le grand classique de « Tire sur mon doigt ».

Ha, parce que oui, autre grosse référence :

On aurait presque envie de prendre sa carte à l’Eglise de Scientologie quand il nous sort son râtelier Ultra Brite comme ça.

Car oui, malgré mes 25 ans, j’ai une bonne connaissance des années 80.

Modifications apportées : suppression de la pince du milieu dos que j’ai remis au pli, pour une forme biiiien droite comme je les aime (boxy, comme on ne dit pas à l’Académie Française). Longueur rallongée (je ne sais plus de combien, 12 ou 15 cm je crois) . Manches également rallongées d’une dizaine de centimètres pour pouvoir les retrousser (paradoxe, quand tu nous tiens) au moyen d’une petite patte de boutonnage.

A quand le hashtag pour aider les personnes qui ne savent pas faire leurs lacets ?

J’ai un peu sué sur le col tailleur. J’en avais fait un sans difficultés pour mon manteau napoléonien mais je trouve ça plus simple quand il y a une doublure, et donc une parementure de l’encolure dos, ce qui n’est pas le cas ici. J’en suis venue à bout, mais pas en suivant les explications de Burda, particulièrement brèves et absconses pour ce modèle.

Boucles d’oreille au vent, dans la douce brise de Saint Domingue sur Oise

En prenant le tissu, je n’avais pas pensé à racheter de l’entoilage au bon grammage. Je n’en avais que du noir sous la main, ou du blanc franchement plus costaud. Mais vu la transparence du tissu, l’entoilage noir était inenvisageable… Je redoutais l’effet « col en carton » mais je n’ai eu d’autre choix que de me contenter de mon entoilage trop fort. Les merceries sont fermées, car il semblerait qu’elles ne fassent pas partie des commerces prioritaires. Peuh ! On voit bien que Christophe Castaner n’a jamais eu à racheter en urgence de la Vlieseline H410.

Mais bon, ça passe. Au final, je peux même porter le col relevé, ce que j’aime encore mieux.

Moi aussi j’ai ma grosse montre. Et ma moustache, mais ça je ne vous la montrerai pas.

Le résultat me plaît grave, et je suis désormais tellement décomplexée de la chemise hawaïenne que j’en ai une deuxième découpée… Et l’imprimé citron vous paraîtra bien sobre quand vous aurez vu celle-là !

Bonne semaine, portez vous bien et restez chez vous !

8 Comments

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    Francoise W.

    La petite chemisette hawai qui va avec tout. Et Tom Selleck m’a fait rêver quand j’étais ado (oui oui, je sais, je ne fais pas mon âge…) En ce moment, ce modèle a la cote chez les Sew « manly », une communauté de couturières et couturiers plutot anglo-saxons qui oeuvrent dans le domaine Couture pour hommes. J’en ai vu aussi pas mal sur le dos de jeunes musiciens américains, c’est totalement ‘In’ en ce moment. Ton modèle est parfaitement réussi, y compris le col. La grande classe.
    Quant à l’endométriose, les choses commencent à bouger avec pas mal de témoignages de femmes connues dans les médias qui reveillent un peu les esprits. Mais bon, l’endométriose, c’est invalidant et bien moins sexy pour les médecins que redonner la trique à des vieux schnocks. Dans le premier cas, pas beaucoup de traitements, si ce n’est le bistouri ou les anti-hormones (super d’etre ménopausée à 35 ans), dans le second cas, ils sont surs de faire carton plein.
    Marjo, les filles, faut qu’on fasse bouger les choses !

    Surtout, porte-toi bien avec ta petite famille !

    PS : si vous voulez vous faire un petit coup d’énervement contre la phallocratie la plus abjecte, regardez les documentaires d’hier soir sur Arte.

    • 2
      Marjolaine

      Merci Françoise ! C’est vrai, je l’aie vue aussi sur pas mal de djeun’s à la mode
      Eh oui, tu as raison, les sujets porteurs sont choisis de façon injuste et inéquitable. Et je pense que les pontes de la recherche étant encore beaucoup des hommes, pas mal ont encore un biais qui consiste à trouver le sujet inintéressant ! Cela dit, des copines qui ont cette maladie en ont aussi entendu des vertes et des pas mûres de gynécos femmes de la vieille école… Bref. Oui faut que ça change !
      Je me dévoue et je suis prête à coudre une deuxième chemise pour faire encore avancer la cause !

  2. 3
    Fanfreluche

    Désolée, je viens de voir la pub sur les citrons corses à la télé ! Et là je te vois en chemise citronnée. Pardon pour ce parallèle nul. La sensibilisation contre l’endométriose c’est sérieux. Ma maman en a souffert et a eu une opération radicale avant l’heure. Elle a eu bien du mal à s’en remettre.
    Sur une note plus légère, ta chemise nous transporte directement en été. Tu es toute belle, fraîche et ensoleillée.

    • 4
      Marjolaine

      T’inquiète, je me satisfais d’être une pub ambulante pour l’agriculture corse
      J’espère que l’opération a amélioré la qualité de vie de ta maman. C’est fou quand même cette maladie si répandue et mal soignée !
      Merci pour ton message

  3. 5
    Biquette

    Mais c’est pas Gégé, c’est El Risitas en villégiature à Palerme qui venait d’en raconter une bien bonne à Allegra, dont le rire à gorge déployée « hihihissouuu » a indubitablement inspiré notre personnage (on voit à son air vague et calculateur que les modulations du gazouillis de la belle italienne ne tombent pas dans l’oreille d’un sourd) puisque cette photo est datée de 2012. L’histoire ne dit pas s’il lui a piqué son endométriose aussi.

    • 6
      Marjolaine

      Bon sang mais c’est bien sûr ! J’avais raté son origine ibérique pourtant détectable à l’oeil qui frise.
      Ou alors c’est son gynécologue ?

  4. 7
    violette

    excellent ! c’est toujours un plaisir de te lire comment tu ne veux pas nous montrer ta moustache ?? tss je suis pas fan du jaune qui me fais paraître encore plus pâle que le visage pâle que je suis mon teint supporte a la rigueur un orange jusqu’à fluo mais le jaune c’est comme le saumon sont a éliminer de ma garde robe mais j’aime bien ces petits citrons dispersés ça et la
    j’ai une connaissance atteinte de cette m…. elle a du se battre pendant des années avec quantité de gynécos qui l’a prenaient pour une barge jusqu’à trouver le bon, devait se faire opérer quand elle appris qu’elle était enceinte aux dernières analyses juste avant l’opération c’était inespéré mais elle est bien heureuse maintenant

    • 8
      Marjolaine

      Oui c’est une vraie saloperie et c’est fou qu’il faille se battre pour être soignée
      Le jaune ça va pas avec tout, ni avec tout le monde, si j’étais encore blonde j’aurais eu du mal
      Merci pour ton message !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.