Gaston le Pantalon #2020 #semaine6

Chers visiteurs (couturières amateurs, ami de passage, Maman) : vous qui venez me lire ici de votre plein gré, j’ai une question à vous adresser avant de rentrer dans le sujet du jour.

Vous fûtes nombreux(-ses) à réserver un excellent accueil au manteau napoléonien, tant au vêtement en lui-même qu’à l’article qui eut la bonne grâce de vous divertir. Vous m’en voyez absolument RA-VIE.

Moi, quand je suis ravie.

Quand j’ai ouvert le blog en 2012… (ne cherchez pas les articles antérieurs à 2019, je les ai supprimés l’année dernière avec cet enthousiasme qui me caractérise si souvent lorsque je prends une mauvaise décision que je vais regretter trois jours après)… Donc, disais-je, quand j’ai ouvert le blog en 2012, c’était par envie de partager mes premières coutures dans une blogosphère créative alors en pleine effervescence, mais aussi et surtout pour le plaisir d’écrire. Je griffouille depuis que j’ai l’âge de tenir l’un de ces petits carnets fleuris (variantes possibles avec chatons ou dauphins) qui ferment avec un minuscule cadenas… Journaux que j’ai tenus avec régularité sous diverses formes, avant de les jeter quelque part vers mes 25 ans… Un jour, je ferai un article sur mon sens absurde de la décision arbitraire.

Donc voilà, cette tranche de vie pour vous dire que je suis contente de lire que vous êtes content(e)s de me lire.

Seulement voilà, cette année j’ai de grands projets. Je me suis fixé l’objectif de développer une activité professionnelle autour de la couture. Il y a trop longtemps que j’aurais dû prendre cette décision, et ce sera pour cette année. Donc de la couture, je vais en manger, mais beaucoup moins pour ma pomme, car je n’ai trouvé aucun business angel désireux de me financer pour coudre mes propres fringues (ce manque d’esprit d’initiative me désole). On va être dans le prototype, le crash-test, des choses pas très publiables au début.

Pour autant, je garde l’envie de maintenir ce blog  actif, même s’il ne s’agira pas toujours d’y présenter mes cousettes.

D’où la question : chers visiteurs (couturières amateurs, ami de passage, Maman), qu’est-ce que vous aimeriez lire ici ?

Des articles d’inspiration et de tendances ? Des retours en image sur d’anciennes cousettes et sur leur durabilité ? Des sélections de patrons que j’ai envie de coudre (ou pas) et pourquoi ? La présentation du Burda du mois analysé à la sauce Marjo ? Du décryptage de la langue elfique burdesque, que je commence à bien maîtriser ? Des articles qui n’ont rien à voir avec la couture ? Le récit de ma dernière IRM des lombaires (c’est moche de vieillir) ? Des conseils morpho, un programme de régime pour perdre 10 kilos et toute joie de vivre en 5 jours ? Un quizz pour savoir si vous êtes faite pour être éleveuse de chèvres ? Votre horoscope ? (si oui merci de bien préciser votre signe en commentaire)

Bref : que cherchez-vous dans un blog et qu’aimeriez-vous trouver dans celui-ci ?

Je vous arrête tout de suite sur un truc : pour les tutos couture, hélas, ça ne se passera pas ici. Déjà parce que tout ce que je pourrais vous montrer est couvert par 50 autres articles très bien foutus (parcourez le blog de Coupe Couture et vous aurez déjà la réponse à la moitié de vos questions) ; ensuite parce que la rédaction d’un tuto original (et pas pompé sur celui de la voisine heiiiin), ça demande beaucoup de boulot, et ma flemmingite aiguë est en pleine rébellion à cette idée.

Bien. La discussion étant ouverte, je vous laisse la parole. Et je peux passer au sujet de la semaine, et vous parler du gars Gaston, un modèle de pantalon par République du Chiffon.

La poignée de porte n’a rien à voir avec le sujet.

Il s’agit d’une couture de septembre 2019, destinée à compenser mon échec  toilesque avec le modèle Persephone, puisque Gaston est un peu son cousin francophone. Taille haute, jambes larges et esprit « c’est nous les gars d’la marine ». Et pour les deux, une nette tendance à souligner des hanches et un bidon post « orgie des fêtes de fin d’année »… qui n’en demandaient pas tant. Tiens, une rubrique qu’on peut déjà virer des suggestions : les conseils morpho.

Car oui, je me suis voilé la face : ce type de pantalon, c’est extrêmement joli sur les filles ayant une silhouette en H, mais bien moins flatteurs sur les A dans mon genre (donc aux hanches plus larges, et qui ont en plus du relief de profil).

La preuve en photos choc sur Sabali, le Blog Qui Vous Dit la Vérité.

La version « Instagram » : photo de gauche, nombril collé à la colonne vertébrale et risques de lésions cérébrales liées au manque d’oxygénation. Et la version « Vraie Vie » : photo de droite, le ventre en position normale mais la certitude que Sylvie de la Compta va vous féliciter d’attendre le p’tit deuxième.

Je suis un petit A : je fais un 36 du buste, un 38 aux cuisses et un 40 aux fesses/hanches (bigre, c’est qu’on se rapproche vous et moi, que d’intimité partagée, d’un coup !). Ceci est la résultante d’une grossesse passée à me goinfrer sans le moindre self-control (+18 kilos au compteur trois semaines avant le terme, et après j’ai foutu le feu à la balance). Tous les experts qualifiés (c’est-à-dire les meufs qui traînent sur les forums de grossesse) m’avaient vendu du « non mais rien qu’à l’accouchement on perd dans les 10 kilos déjà » . A la sortie de la maternité, une fois expulsé mon lardon de 3,2 kilos, il m’en restait toujours 12 de plus qu’au départ : je peux vous dire que je faisais la gueule. J’ai réussi à les lourder (très) progressivement, moins 3 récalcitrants qui refusent la capitulation, tous planqués sur mon bassin.

Cette (autre) belle tranche de vie pour vous expliquer pourquoi un pantalon qui part en s’évasant à partir des hanches n’est pas forcément flatteur quand on les a déjà plus épaisses que le reste.

Bon, sur la couture en tant que telle du pantalon, Hollywood ne va pas m’acheter les droits pour en faire un film, le suspense n’était pas majeur. J’ai cousu un 38 selon le tableau des mesures, et ça me va. Mon tissu n’est pas extensible du tout : c’est un denim selvedge (c’est-à-dire dont la toile est très serrée, et dont les extrémités renforcées par des lisières) que j’espérais un peu plus rigide qu’il ne l’est finalement – je le trouve un peu trop souple pour le modèle. Le patron est conseillé avec un tissu ayant un peu d’élasthanne, et c’est un bon conseil, suivez-le : j’ai déjà pété trois fois les surpiqûres de la braguette en l’enfilant (bah oui, le passage des fameuses hanches en 40 dans un pantalon taille 38). Je les ai refaites à la main, et le résultat donnerait un début d’ulcère à la première d’atelier chez Chanel, mais enfin ça fait la rue Michel.

La modification majeure, c’est que j’ai remplacé la fermeture éclair par une braguette à boutons. C’était le seul truc que je voulais vraiment garder de l’esprit du Persephone. J’ai utilisé les pièces du patron, et je les ai montées selon la technique expliquée sur Persephone.

Permettez-moi, puisque je parle de boutons, de terminer sur une anecdote. Ou plutôt, devrais-je dire, une malédiction. Savez-vous quel est mon super-pouvoir de couturière ? C’est celui de foirer systématiquement toutes mes boutonnières. Elles sont toujours trop petites, quel que soit le vêtement, quel que soit le bouton.

De dos, c’est pas mal, mais bon, comment faire pour ne jamais être de profil pendant toute une journée ?…

C’est quand même pas compliqué, nom de Dieu. On envoie des hommes sur la Lune, et moi je n’arrive pas à faire des boutonnières à la bonne taille. Quand j’ai commencé à coudre sur ma bonne vieille Brother mécanique, j’avais une boutonnière « 4 étapes » et ma mère trouvait déjà que c’était le top de la modernité. Aujourd’hui, sur ma Brother Innovis A150, j’ai une dizaine de boutonnières automatiques « 1 étape » : en gros, on insère le bouton dans le pied, la machine calcule la bonne dimension de la boutonnière et fait le boulot toute seule. Limite, tu vas te faire un café et étendre une machine, et quand tu reviens, ton vêtement a douze boutonnières parfaites.

Mais non, pas pour moi. Même comme ça, j’arrive à faire des P*** DE BOUTONNIÈRES TROP PETITES. Ça n’a pas loupé sur ce pantalon, et comme elles étaient cousues hyper serré, j’ai dû repasser dessus et les recouvrir avec d’autres boutonnières plus longues faites à la vieille machine mécanique.

Bilan : ce pantalon est bien mais pas top. Au rayon des « plus », il est confortable même avec sa taille haute, et il est original. Au rayon des « moins », je ne trouve pas qu’il me fasse une très jolie silhouette, et je ne le porte pas pendant la saison froide parce que les chevilles à l’air en plein janvier, ça me fait faire ça (vous noterez que je fais pour vous une sélection poussée de mes meilleures photos) :

Ce sera tout pour aujourd’hui. J’attends vos retours pour faire chauffer le prochain article ! Bonne semaine !

29 Comments

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    Hélène House

    Salut Marjo (je me permets ce petit diminutif car c’est avec lui que je te connais sur Instagram),

    Pour répondre à tes questions, j’aime trouver sur un blog du contenu qui ressemble à la personne qui l’écrit. Je ne recherche pas un type d’article particulier, j’aime être surprise et découvrir l’univers de quelqu’un. Selon moi, tu écris sur ce que tu as à dire et pas pour faire plaisir aux lecteurs. C’est là que je trouve le propos le plus pertinent. Si jamais il se trouve qu’un article ne m’intéresse pas je ne vais pas le lire, c’est tout.
    Voila, je ne sais pas si ça va beaucoup t’aider ! En tout cas j’aime ta façon d’écrire et je suis curieuse d’en savoir plus sur ce tournant professionnel de ton activité couture.
    Bonne soirée

    • 2
      Marjolaine

      Merci beaucoup Hélène pour ton message et ton avis éclairé et éclairant. J’écris déjà pour moi et cela ne changera pas. Si mes thématiques peuvent croiser des intérêts de personnes qui me lisent, ce sera un vrai plus pour moi, car j’ai souvent l’impression de soliloquer, et être davantage dans le dialogue me plairait, je crois
      En tout cas merci beaucoup !

  2. 3
    Francoise W.

    Je suis 100% pas d’accord quand tu affirmes que ce genre de pantalon ne va pas avec une silhouette en A. Je trouve qu’il met au contraire en valeur ta ligne féminine et le petit ventre de profil, on s’en fout !
    Concernant les boutonnieres, il y a peut-etre un pb de calage du gabarit sur ta machine, tu sais dire combien de mm manquent pour qu’elles aient la bonne taille ? Si cet écart est constant, le plus simple est peut-etre de mettre dans le gabarit un bouton un poil plus grand d’un ou deux mm.
    En ce qui concerne l’orientation du blog, quelques idées : j’aime bien le concept d’épluchage du dernier Burda sauce Marjo, tout comme ‘Que sont-ils devenus’ (haha, ça c’est forcément du lourd), pourquoi tu fais de la couture, partager ton nouveau projet professionnel et ses étapes (ça pas grand monde le fait), tes coups de coeurs et tes coups de gueule (pas forcément couture au demeurant). Cette liste n’est pas exhaustive, mais forcément je te suivrai car j’adore le ton et le sens de l’autodérision que tu cultives.
    Un grand merci !

    • 4
      Marjolaine

      Merci beaucoup Françoise pour ton message et ces très bonnes idées, que je vais reprendre (à mon compte sans scrupules !).
      Oui, pour les boutonnières la solution est là, utiliser pour les boutons à queue ou demi boule, un bouton plus grand pour le gabarit.
      Pour ce qui est du seyant du pantalon, je crois que tu as raison : on s’en fout… Ou on essaie en tout cas!

  3. 5
    Doulyon

    J’aime le style, l’humour et l’honnêteté. Trop de blogs sont dans une critique excessivement positive des patrons de couture ouvdes tissus utilisés, ce qui laisse parfois sceptique….
    Voilà pourquoi je lis votre blog!
    Pour répondre à votre question, si les articles ont un lien avec la couture, je continuerai à les lire avec plaisir.

    • 6
      Marjolaine

      Merci Doulyon ! Vous prêchez une convaincue, je me suis éloignée de la blogosphère couture quand j’ai commencé à trouver qu’elle manquait souvent de sens critique sur des patrons que je trouve basiques ou sans intérêt… Et je n’en ferai pas l’apologie même s’ils sont tendance, c’est certain.
      A priori vous pourrez revenir, il semble que le récit de ma dernière irm ne branche personne donc on va rester sur le sujet couture !

  4. 7
    marie

    Bonjour Marjo, Tout à fait d’accord avec Doulyon, donc je ne vais pas la répéter ! En tous cas, félicitation pour votre blog, informatif et vraiment sympa : des sourires francs me viennent aux lèvres en vous lisant. Au sujet des boutons, expériences similaires avec ma modeste Innovis 35. En particulier pour les boutons de jean. Au final, je fais mon petit calcul diamètre plus épaisseur, tout en tentant de régler le pied de biche (peu précis?), 2 ou 3 essais, pour éviter de foirer mon œuvre et de ruiner définitivement mon enthousiasme d’artiste… Bonne continuation, quoique vous décidiez !

    • 8
      Marjolaine

      Merci beaucoup Marie !!! Pour un autre ouvrage, quand j’aurai un bouton demi-boule ou à queue à coudre (car le problème vient de là, il faut en effet ajouter la largeur du bouton), je testerai un bouton plus grand dans le pied. On verra si ça fonctionne !

  5. 9
    Viviane

    Je lis votre blog parce que j’aime son ton, et vos réalisations. Donc ne changez rien, continuez à écrire selon votre inspiration, car il faut que cela soit un plaisir pour vous

    • 10
      Marjolaine

      Merci Viviane c’est toujours un plaisir pour moi, aucun doute ! Si ça peut l’être aussi pour d’autres, tant mieux. De toute façon je me connais, je demande des avis… Et je finis toujours par n’en faire qu’à ma tête

  6. 11
    Jalyla

    J’aimerais beaucoup que tu présentes le burda du mois, c’est mon principal fournisseur de patrons. On ne voit pas toujours le potentiel ou alors on est bloqué par les explications…et c’est dommage!
    Je ne suis pas adepte de ce genre de pantalons à jambes beaucoup trop larges, le dessus est impeccable mais je raboterais les cotés, pour une jolie silhouette.
    Pour les boutonnières, j’ai aussi une innovis, je n’ai pas de soucis, mais toujours un peu d’appréhension de tout foirer, je mets le bouton à l’envers dans le pied pour qu’il soit bien coincé…

    • 12
      Marjolaine

      Merci pour ton message, je pense en effet que je vais créer cette catégorie et j’espère qu’elle te sera utile
      Pour le coup, je cherchais vraiment un pantalon ayant cette coupe, les goûts et les couleurs, comme on dit… Et c’est particulièrement vrai pour les fringues !
      Je pense que mon souci ne se présente que pour les boutons à queue ou demi-boule. Pour les prochains, je mettrai un bouton plus grand dans le pied, et je ferai le test

  7. 13
    cyqlaf

    Marjo (sa maman, ma maman, le reste du monde),
    Déjà, je trouve que ce pantalon est très original et à moins de croiser Sylvie-de-la-compta /* et donc être de face !!! Elle ne se rendra compte de rien. Sinon, raser les murs, face contre le mur puisque c’est de dos que tu trouves ce pantalon le plus flatteur ! */, il ne faudrait pas hésiter à le porter.
    Ensuite, moi je te lis pour ton style et ton humour alors tu peux me raconter ta recette de crêpes ou ta dernière coloscopie, il y a de fortes chances que je te lise et que j’adhère voire que je me marre … Le carnet dauphin en est un bon exemple !
    & sinon, tu as de la chance que ta maman te lise. Moi, elle ne me lit pas. /* Ma mère, hein, la tienne, je ne sais pas. */
    Mais j’espère qu’elle ne te lit pas non plus sinon, je vais me rouler par terre en chialant !
    Ooooh et surtout M—– hein pour ton activité !

    • 14
      Marjolaine

      Ha bah tiens ! J’ai justement une excellente recette de crêpes qu’on se passe de mère en fille sur marmiton.fr, tu fais bien de m’y faire penser ! Je ne sais pas si ma mère te lit, mais la tienne ne m’a laissé aucun signe donc t’inquiète !
      Merci

  8. 15
    Solene

    Je suis 100% d’accord avec Françoise W. et donc 100% pas d’accord avec toi sur les pantalons larges et les silhouettes en A.
    J’ai une silhouette en A plus violente que la tienne si je peux en juger et je trouve justement qu’on voit moins ma jolie culotte de cheval que dans un pantalon droit ou moulant. Non que ça m’empêche vraiment d’en porter d’ailleurs.
    J’ai fait le pantalon Parasol comme ça (en denim selvedge aussi) et j’en suis fort contente 🙂
    AU plaisir de te lire 🙂

    • 16
      Marjolaine

      Merci pour ton message et ton retour, comme quoi on a toute un sentiment différent devant nos silhouettes Ceci étant j’ai cousu ce modèle, parce que j’adore vraiment cette coupe à la base, mais rien à faire, je la trouve bien plus joli que le mannequin que que moi !

  9. 17
    Olympe

    Bonjour moi je découvre ton blog que je vais désormais consulter fidèlement.
    Alors pour ta ligne éditoriale, moi je voudrais bien que tu gardes les blagues; parce que c’est drôle, les blagues (enfin les tiennes en tout cas). Et pour le contenu, du moment que ça parle de couture c’est bon pour moi.
    Et pis tant que j’y suis : bonne chance pour le développement de ton activité projet professionnelle en lien avec la couture.

    • 18
      Marjolaine

      Merci beaucoup Olympe ! 🙂
      Pas de souci pour les blagues, c’est même le seul truc que je suis sûre de garder quel que soit le sujet 😀

  10. 21
    Noëlle Asin

    Mais oui Cyqlaf,je lis les articles de ma fille, et même ,je les relis et pire,je les partage avec mes copines(68ans de moyenne d’âge)! Et même que,le mari de ma copine attend les articles avec impatience(n’est-ce-pas Mimi?)Et bien sûr,elle peut écrire sur n’importe quel sujet….je prends et j’adore !gros bisous ma Marjo!

  11. 23
    Ziata

    J’adore ton blog, que je viens de découvrir, et le ton que tu prends pour raconter tes histoires. J’adore tout, le contenu, et la façon de dire. Continue comme ça, et ce sera toujours un plaisir pour moi, pour nous.
    Ce qui m’intéresse ? Tout ce qui concerne la mode, la couture, Burda (j’y suis abonnée), les patrons indépendants (que je n’utilise pas,( peut-être à tort) car je les trouve souvent trop basiques, donc chers pour ce qu’ils proposent, et bien sûr, les considérations morpho, car moi, comme d’autres, ne suis pas forcément satisfaite de mon apparence et cultive des doutes sur le seyant de certains vêtements.
    Ah, et puis aussi, si tu pouvais nous en dire plus sur ce projet pro en liaison avec la couture, ce serait super…

  12. 25
    Mimi

    Tu as raison Nono quel que soit le sujet,je prends aussi.Merci Marjo de nous régaler avec tes ecrits , même si je ne connais rien en couture

  13. 27
    Biquette

    Moi je veux lire ta mère et voir des photos de trois quart pour pouvoir me faire un avis sur est-ce que c’est grave ou pas le bide dans ce pantalon ? Sinon les revues de burda c’est une bonne idée.
    J’aurais aimé pourvoir m’insérer dans le débat sur ce qui va au silhouettes en A mais je n’ai pas vraiment d’avis sur la question, alors ce commentaire prend fin ici.

    • 28
      Marjolaine

      Je transmets à ma mère. Pour les photos de 3/4, ok on va essayer ! À dire vrai j’ai réalisé que j’ai pris les photos à la période la moins flatteuse du mois. En même temps, elle revient une fois par mois.
      Si tu veux je lance un débat sur les silhouettes en U ? Une morpho extrêmement rare.

Répondre à Ziata Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.