Inspirations #1

Pas de création me-made cette semaine – je suis seulement à quatre boutons d’avoir fini mon Gros Projet d’Octobre, mais on part à Berlin la semaine prochaine, ce qui sera l’occasion de faire des photos bien plus sympas que celles prises contre le mur de la salle à manger avec 50 cm de recul.

Surtout que finalement, j’ai on a décidé que Noël, c’était dans beaucoup trop longtemps. On a craqué sur un joli joujou d’appareil photo, ce qui devrait permettre de renvoyer au passé les photos toutes moches (même retouchées jusqu’à l’os) jusqu’alors ici publiées ! Quand on aura compris comment il fonctionne.

(« … vitesse d’obturation ? profondeur de champ ? balance des blancs ?… Je ne sais pas, et le mode automatique ça fait des photos comment ? »)

En l’absence de nouveautés (je sais, tu te languis !), voici en vrac quelques-uns de mes motifs d’inspiration pour cet hiver. J’aime coudre, mais j’aime presque autant (ou presque plus…) le processus qui y mène : la recherche de modèles, l’envie, le coup de coeur… Du coup, je passe autant de temps à chasser de jolies images sur internet qu’à coudre, pour prendre des idées, même s’il va de soi que je n’ai pas du tout le niveau pour reproduire tout ce que je vois. Mais je ne désespère pas, je vais continuer à pratiquer un entraînement intensif, l’espoir fait vivre.

Parmi les choses vues et aimées, en ce moment : un gros coup de coeur pour ce dos en dentelle à motif de crâne, à la fois féminin et rock’n’roll, j’adore.

(Désolée, je ne sais plus du tout où j’ai chopé cette photo donc pas de référence à donner)

Aucune idée de la façon dont on peut reproduire ça (du velours ras ? de la feutrine, sur du tulle ?) mais je sens que je vais y cogiter. De manière générale, j’aime bien les motifs de crânes d’esprit baroque, en ce moment (okay…). J’ai flashé sur ce motif de tissu « Skull Damask » Michael Miller :

Mais hélas, hélas ! il date déjà d’un an ou deux, et il n’y a plus un site web qui le vende malgré mes recherches VRAIMENT acharnées. Si jamais par une chance inouïe, tu en as un coupon chez toi dont tu veux te défaire…

Autre concept repéré sur internet et qui me fait travailler du chapeau, le dégradé de type « j’ai plongé le bas de ma robe dans un seau de peinture » :

C’est cette robe Givenchy qui m’a éveillée à l’idée, et je l’ai revu ensuite sur d’autres modèles :

Notamment celui-ci que j’aime tout particulièrement :

Le bas de la robe de coupe très classe, qui fait imbibé d’encre : j’adore ! A moins d’investir dans un stock de 4.000 cartouches Reynolds (… si jamais quelqu’un collectionne encore les billes qu’il y a à l’intérieur…), comment réaliser cette effet à la Jackson Pollock ? Suggestions bienvenue 🙂

Enfin, je me réjouis de constater que la mode de cet hiver rejoint mon amour profond du style militaire, mis en avant chez tous les créateurs. Particulièrement chez Burberry Prorsum où, c’est bien simple, toutes les pièces sont à tomber de sa chaise :

J’adore cette alliance entre la féminité de la jupe à volant, de la basque de la veste, et l’esprit militaire des empiècements en tweed et du col droit.

Je suis carrément, mais alors carrément sous le charme de ces manteaux et vestes, Burberry encore :

… Ces plis !!!

Mais LA pièce qui m’empêcherait presque de dormir, LE vêtement qui me fait rêver de savoir patronner (et coudre) comme une déesse, c’est ce manteau (Burberry toujours) :

Le devant est joli, mais je suis surtout amoureuse du dos : le seyant incroyable. Les plis. Les superbes découpes. La martingale en forme de double noeud. Les manches légèrement gigot. Le col bien montant…. Si j’avais ce trench, je tournerai toujours le dos aux gens pour qu’ils voient tous ces beaux détails. Ma vie sociale en pâtirait, mais qui s’en soucie avec un truc pareil sur le dos ?

Rêve par ailleurs parfaitement accessible à ma bourse puisque il ne coûte que 2.795 €. Une broutille. D’autant que je suis sûre que ce manteau m’irait encore mieux si je revendais un de mes reins au marché noir (soupir).

10 Commentaires

  • Christine
    29 octobre 2012 - 07:59 | Permalien

    Magnifique sélection. J’ai peut-être une idée pour la robe éclaboussée d’encre : il existe des sites qui impriment les tissus d’après des dessins, motifs ou photos personnels. Par exemple « Samoz », découvert sur le blog de « oui patron » (elle a cousu une robe imprimée à partir de la photographie des briques noircies d’un mur. )

    • Marjolaine
      29 octobre 2012 - 11:44 | Permalien

      Merci pour ton idée ! C’est une très bonne piste. Je réfléchis à ça, et à la technique de la teinture « tye and dye » mais pour la 2e option, avoir le rendu des « projections d’encre » est plus délicat. Je n’ai plus qu’à faire des tests 🙂

  • Pingback: Military Coat

  • 6 novembre 2012 - 19:09 | Permalien

    Juste magnifique comme inspiration!!!
    par contre, pas d’idée sur le comment faire ces superbes éclaboussures d’encre.

    Je voulais juste dire que je viens de découvrir ton blog et que j’adore…Bonne continuation!

    • Marjolaine
      6 novembre 2012 - 19:38 | Permalien

      Merci beaucoup, ça fait très plaisir 😉
      Je réfléchis à une technique en trempant le bas du tissu dans une bassine de teinture, puis des projections à la paille ou au pinceau… C’est en gestation dans ma tête 🙂

  • Noëlle
    8 novembre 2012 - 18:22 | Permalien

    oh!!!!! les vestes et le manteau: tout ce que j’adore….

    vraiment bien aussi l’idée de la robe: et pas trop difficile à faire à condition de s’entraîner!

    • Marjolaine
      8 novembre 2012 - 18:28 | Permalien

      Allez, si tu insistes, tu peux m’offrir le manteau Burberry à Noël 🙂

  • 22 novembre 2012 - 10:45 | Permalien

    Bonjour,

    J’ai commencé à lire le début de ton article et j’ai vu que tu cherchais le tissu Mickael Miller avec les têtes de mort.
    Si tu le cherches toujours contacte-moi !
    Biz

  • Pingback: Belladone à têtes de mort

  • Pingback: La PRNP (Petite Robe Noire Punk)

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *