Jupe longue #2019 #semaine28

L’idée étant de tenir un journal hebdomadaire (ou d’essayer), commençons par dire qu’en semaine 27, j’ai cousu une robe Helios selon le patron d’Atelier Scammit. Mais je ne l’aime guère. Je la trouve très fade… Je vais y remédier par un travail de broderie qui m’occupera pendant les vacances, pour aider au sevrage de la machine à coudre… Donc on en reparlera en temps utile – ou pas.

Voyons plutôt la cousette bien plus satisfaisante de la semaine 28, cette longue jupe à taille élastiquée. Je dis « semaine » par abus de language, car je n’ai eu qu’un seul soir devant la machine. Deux heures de boulot = une jupe = contrat rempli, Bibi contente.

Alors certes, on ne donnera pas mon nom à un gymnase pour ce projet. Mais est-il absolument nécessaire de gravir l’Everest couturier toutes les semaines ?…

Autre satisfaction, l’utilisation de ce coupon que j’avais en stock depuis des lustres. Je crois que je l’avais acheté sur un vide-grenier. C’est de la viscose, je dirais. Il devait servir de paréo, de nappe ou de couvre-lit car ses bords étaient déjà ourlés.

C’est quand même beau de me dire que ma jupe a vécu une première vie comme chemin de table chez quelqu’un d’autre.

Il s’est passé au moins 5 ou 6 ans sans que je sache quoi en faire. Et je me suis décidée en 15 secondes la semaine dernière quand je l’ai vu à côté de ce joli élastique bronze de Mondial Tissus, avec lequel il matchait très bien, comme on dit chez Tinder.

Je n’ai même pas eu besoin de le couper : j’ai assemblé les lisières bord à bord, et recoupé le bas pour ourler à la longueur souhaitée.

Je porte les coutures sur le devant et le dos, plutôt que sur les côtés… Ça peut paraître un peu bizarre mais ça limite l’effet « bonbonne » que les fronces associées aux coutures latérales donnent aux hanches…

En quelques fronces, trois coutures et un ourlet, on obtient donc une « maxi skirt bohème chic » comme on dit dans Cosmo. Soit une jupe à la longueur idéale pour aller faire la manche devant Notre-Dame avec une chèvre et un tambourin.

Ça donne un style bien particulier, ce motif chargé, mais j’adore cette jupe. Elle permet de s’habiller léger par temps chaud (tout en s’évitant la corvée de l’épilation Mesdames !). Et en plus mon jules me trouve jolie dedans. Bref, le bilan de la semaine, c’est deux heures de couture parfaitement rentables.

Separator image .

8 Commentaires

Ajoutez les vôtres
  1. 7
    cyqlaf

    Moi je dis que c’est le résultat qui compte ! Pas le nombre d’heures passées à trimer ! & ton chemin de table est très classe alors que demande le peuple ? Un roulement de tambour(in) peut-être. Un rond de jambe à la rigueur. Poilue ou pas, as U like.
    Bref, j’adore.

Répondre à Maude Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.