La Capsule Eté (2) #2020

… Hop, hop, hop, on enchaîne sans tarder sur la 2ème partie de l’article, car avec la météo frisquette du matin et ma bronchite primeur, je commence à me sentir franchement anachronique.

Voici les trois autres vêtements cousus main de la valise des vacances – et un petit bonus track en fin d’article pour les plus persévérantes.

1/ LE TOP A VOLANTS ET A TOUCAN

Patron : Burda, juin 2020. Taille 36, aucune modif.

Expérience : première fois avec ce patron. Habituellement, je ne cours pas après les volants et autres flons-flons du genre. Seulement voilà, j’avais un métrage de ce tissu très fluide, un polyester « toucans » acheté chez Bennytex sur un coup de tête. Je pensais initialement en faire une nuisette, avant de me dire que quitte à coudre des vêtements de nuit, autant qu’ils inspirent un peu la luxure, et je ne sais pas vous, mais moi les toucans, ça me laisse de marbre.

Bilan : ma foi, une couture agréable et pas trop compliquée, avec une grande satisfaction : mon premier ourlet roulotté à la surjeteuse.

J’ai veillé à bien repasser la jonction volant-parementure pour une encolure bien aplatie, en supprimer l’effet gonflant (qu’on devine sur le modèle, si je peux me permettre, cher Burda).

J’ai beaucoup porté ces petits oiseaux pendant les vacances, comme en témoigne ma mine réjouie ci-dessous.

2/ LE POLO BRODÉ

Patron : Burda, mars 2020. Taille 36, patron fortement modifié.

Je vous avais déjà fait part de ma circonspection face à cette tendance burdesque à nous coller des drapés partout. N’étant pas une vestale grecque, j’aime quand mes vêtements vont d’un point A à un point B en ligne droite (mon petit côté militaire). J’ai donc retravaillé le patron de façon à supprimer ces plis de côté. J’ai aussi redessiné la courbe de la ligne de côté pour un résultat un peu moins cintré que sur ce dessin technique.

Expérience : c’était ma première patte polo, et comme j’avais autre chose à foutre que de lire les explications (non mais franchement… qui a le temps pour ces conneries), j’ai préféré essayer de deviner. C’est tellement plus amusant !

Bilan : la prochaine fois, niveau devinettes, je m’en tiendrai peut-être aux Apéricubes. Un vrai massacre, cette patte. J’ai mal assemblé, recoupé les marges trop vite, compris trop tard ce qui n’allait pas, tout décousu, fait des trous, camouflé avec des petites broderies… Je ne sais pas quel miracle j’ai réussi à rattraper la chose, et franchement mieux vaut éviter de regarder ça de trop près.

La broderie additionnelle, par contre, se classe au rang des réussites. D’entrée de jeu, j’avais acheté ce jersey bio assez épais (où et quand, je ne sais plus) dans l’idée d’en faire un tee-shirt brodé main. J’aime la broderie comme j’aime le tricot : une fois par an, lors de vacances pendant lesquelles je ne peux pas emmener ma machine à coudre. C’est ma méthadone de couturière, quoi… J’ai étalé l’intégralité de mon savoir brodesque sur cette petite décoration : point de chaînette, point arrière, passé plat, point de nœuds, merci au revoir.

Bien sûr, j’ai tracé ce dessin moi-même sur le vêtement, au premier jet et à main levée, d’un geste sûr, le cœur gonflé par un grand lyrisme créateur…

Vous ne me croyez pas ? Vous avez raison. En vrai, je télécharge le motif (sur Pinterest, auteur que je n’ai pu identifier), je l’imprime au format souhaité sur du papier adhésif hydrosoluble (Solvy Sulky), je colle le papier à l’endroit souhaité, je brode directement dessus, et une fois le travail fini, le papier se dissout dans l’eau tiède tandis que l’œuvre reste.

Du boulot de feignasse comme je les aime.

3/ LE COMBISHORT

Patron : Burda, juin 2020. Taille 36. Tissu : une merveille de popeline bio de chez Cousu Bio, touchée avec un rabais car il y avait soi-disant un défaut (que je cherche encore) = l’affaire de l’année.

Expérience : hormis une seule et unique expérience (le truc en wax ci-dessous, il y a quelques années), je fuis habituellement les combishorts comme la peste.

Pourquoi ? Mais à cause de mon grand ventre dont je vous parlais tantôt, chère Madame. Déjà que j’arrive rarement à ajuster les pantalons… Un combishort mal taillé, c’est l’assurance de me cisailler l’intimité jusqu’à l’utérus dès que je m’assois.

Mais je suis également faible et parfois moutonnière, alors je me suis laissée emporter par cette déferlante Instagram du vêtement qui t’impose de faire pipi les seins à l’air.

J’ai allongé la fourche, par sécurité. D’abord de 5cm. Ah oui, quand je modifie, je modifie. Bon, au premier essayage, j’avais un pyjama dont l’entrejambe se situait quelque part à mi-cuisses. J’ai donc réduit de moitié cette valeur, et le résultat m’a convenu.

Cela dit, j’aurais dû descendre plutôt la taille, car je la trouve un poil haute pour ma morphologie (elle me chatouille un peu les côtes flottantes), mais ce sera pour le prochain combishort que je coudrai, c’est-à-dire aucun, car faut pas déconner, je n’ai pas besoin de deux de ces trucs dans mon placard.

Bilan : le résultat est mignon et d’un niveau de confort plutôt très bien, donc c’est validé.

4/ BONUS TRACK : LE TEE-SHIRT BRODÉ

Celui-là, je ne l’ai pas cousu, mais je l’avais clairement acheté dans l’optique de le customiser. Cet été, je me suis donc lancée dans cette représentation filaire de quatre célèbres garçons dans le vent, toujours d’après un motif pompé sur Pinterest. Je ne vous fais pas l’offense de vous dire qui c’est, vous aurez bien sûr reconnu le groupe Abba.

(…celle-là n’est pas de moi, c’est ©Cyqlaf).

C’est encore plus du boulot de feignasse, puisqu’il n’y a qu’un seul point (arrière), une seule couleur et qu’il suffisait de suivre le dessin en fil continu.

Comme dit mon jules : je suis vraiment autonome vestimentairement, je fais même mes propres tee-shirts publicitaires de mes groupes préférés…

Voilà, c’était l’essentiel de ce que j’ai porté pendant tout le mois d’août. On va désormais ranger tout ça jusqu’au 31 juillet 2021, et passer à la « Capsule Automne », ou plus prosaïquement à ce que j’arriverai à sortir de sous le pied de la machine ces dix prochaines semaines.

Bien que la prochaine réalisation qui apparaîtra ici est une robe bustier qui n’a rien d’automnal et dont, je pense, vous me direz des nouvelles ! (mode « auto-satisfaction » activé en avance)

Bonne rentrée !

12 Comments

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    cyqlaf

    Parce que c’est pas ABBA ? On m’aurait menti ?
    & sinon, le toucan ne t’émoustille pas avec son gros …………………………………………….. bec ? Curieux !
    Bon je bave toujours devant ton polo brodé, clairement, j’adore … J’suis pas combishort, j’aime pas faire pipi avec les seins à l’air, mais c’est vrai que c’est mignon /* Même si ça ne passera paaaas par moi ! */
    Bon, l’été recommence demain, t’es laaaaarge pour un 3ème article capsule de l’été !

    • 2
      Marjolaine

      Mouhaha mais quel esprit mal placé !
      Je ne pense pas récidiver sur un combishort number two, clairement, par contre la broderie j’ai encore quelques idées… Merci d’être viendue en tout cas !

  2. 3
    Fanfreluche

    Oh punaise ! Quelle capsule de malade ! J’adore. Tu as clairement sélectionné tous les modèles du Burda qui m’ont aussi fait rêver. Sauf peut-être le top à volants, pour cause de gros lolos. J’avais aussi repéré le polo, basique comme on les aime, avec le regret du drapé. Si je le couds, ce sera sans. Ta broderie est très chouette. J’adore ABBA !

  3. 5
    Jalyla

    Tes broderies sont très jolies, cela personnalise tes vêtements. Pour la patte de boutonnage, regarde sur le blog de Nabel, elle a fait un tuto aux petits oignons…

  4. 7
    Christine

    Comme c’est bon pour le moral de te lire!
    Je t’invite pour l’apéro , y’ aura des apéricubes! Je ne suis pas fan des broderies mais j’avoue que j’adore celles que tu as faites sur les Tshirts!

  5. 9
    Nabel

    Sympas ces nouvelles pièces ! Mais moi, ma préférée, c’est ta combishort en wax ! Mais même si je trouve toutes ces combis très mignonnes, je n’ai qu’à m’imaginer aux toilettes pour ne plus être tentée.
    Et effectivement, si tu souhaites renouveler l’aventure de la patte polo, j’ai fait un pas à pas sur mon blog.

    • 10
      Marjolaine

      Merci ! Je crois que je ne l’ai même plus, ce combishort… J’irai voir ton tuto car j’ai prévu d’en coudre d’autres en effet !

  6. 11
    Chrystye

    Je penchais plus pour les « one direction »(seul les après 2000 comprendront ). Tu couds très bien et tes vêtements te vont très bien. Je n’ai vu aucun raté sur ton blog‍♀️. La broderie superbe( je n’y connais rien donc pour moi ça paraît compliqué). J’attends ta robe bustier

    • 12
      Marjolaine

      Je connais (de nom) les One Direction, ça aurait pu marcher aussi Merci, en fait les ratages existent mais je ne les publie pas, pas folle la guêpe merci en tout cas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.