La même en vert

Marjo ! Marjo outragée ! Marjo brisée ! Marjo martyrisée !… par une surcharge professionnelle qui l’empêche depuis dix jours d’écrire cet article.

Mais Marjo libérée ! Libérée par elle-même, libérée non pas par son peuple mais avec le concours de quelques heures de repos.

Pour autant, je ne vais pas le faire trop longuet, cet article, et je vais t’expliquer pourquoi en 87 raisons.

Raison 1 : tu as déjà vu cette robe quelque part. Indice : ici.

Eh oui, j’avais bien dit que je la referai, celle-là. Je n’ai pas traîné, puisque j’ai enchaîné direct une fois terminée sa grande sœur fleurie. J’avais ce coupon de tencel vert qui traînait dans l’armoire à tissus, vaguement promis à un destin de combinaison – juste avant que je ne me souvienne que je déteste devoir faire un nu intégral pour aller uriner. Donc tencel devint robe.

Raison 2 : j’avais plus ou moins promis de faire un tuto pour ces poches prises dans une couture zippée.

Comme je suis femme à plus ou moins tenir mes promesses, il fallait bien que je couse une nouvelle robe pour prendre les photos d’illustration dudit tuto. Qui a bel et bien vu le jour, genre c’est un vrai tuto totalement écrit avec des mots et des photos et tout (clique ici, tu verras si je dis pas la vérité).

J’y ai mis tout mon cœur, toute ma patience, toute ma pédagogie et aussi les dernières blagounettes qui restaient sur mon PEL. Je suis donc totalement séchée niveau inspiration, un peu comme devait l’être, j’imagine, Marcel Proust quand il eut écrit la dernière phrase de la Recherche du temps perdu. La comparaison, évidemment, a ses limites car la lectrice avisée sait qu’il y a beaucoup moins de blagounettes chez Proust, donc c’était plus facile pour lui.

Raison 3 : il n’y a pas grand-chose à ajouter sur la confection de cette robe, que je n’aie déjà dit avec brio dans l’article sur la robe à roses.

Alors, si, je pourrais toujours mentionner que je me suis plantée à la découpe du patron et que je me suis retrouvée avec une jupe trop courte, beaucoup trop courte. Je n’ai pas pris de photo à l’essayage intermédiaire, mais pour te situer, ça donnait quelque chose dans cet esprit :

Quand on veut camoufler une erreur, la meilleure stratégie est encore de la souligner pour faire croire qu’elle n’a jamais existé (technique de camouflage dite « Keyser Söze » – les vrais savent). D’où l’ajout de ce passepoil contrastant permettant d’ajouter une bande de tissu à l’ourlet et de faire genre « c’est joli hein ? c’était totalement prévu dès le départ« .

Les boutons rouges à l’encolure ont naturellement suivi. Ils sont bien vintage, ceux-là : je les ai prélevés sur une petite robe en taffetas cousue par ma mère dans les années 90. Maman est mon maître Jedi de la couture, et je suis pour toujours son padawan.

Raison 4 : avant notre départ en vacances, j’ai dix jours pour finir une montagne de boulot, coudre 2-3 bricoles, trouver un cadeau pour la nounou, faire les valises, régler de l’administratif en souffrance, trouver un vaccin contre le cancer et rédiger un plan en 3 étapes pour rétablir la paix dans le monde. Donc tu comprendras aisément que je ne peux pas trop m’étendre davantage aujourd’hui.

Raisons 5 à 87 : … là tout de suite, j’ai oublié, mais ça va me revenir.

Je te laisse donc, mais avec l’espoir de revenir très bientôt te parler d’une salopette merveilleuse, que j’ai cousue récemment et que j’aime d’amour.

Je file, je suis à la bourre !

21 Comments

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    cyqlaf

    Keyzer Söze … Mais je me bidonne toute seule ! J’adore !
    Sinon, j’aime beaucoup cette robe … Le vert te va bien, les petits boutons et le passe-poil, mamma mia !
    Bref, profite bien de tes vacances et reviens nous vite avec cette salopette de rêve !

  2. 7
    Fanfreluche

    La même en vert, mais totalement différente. Vive les erreurs providentielles ! Elle est très chouette celle-ci aussi. Je ne connais pas Keyser Söze, mais en revanche, cette technique du camouflage je l’applique bien des fois. Par ici elle s’appelle : le parti pris c’est mon meilleur ami. Bonnes vacances Marjolaine.

    • 8
      Marjolaine

      Merci Fanfreluche ! C’est le « personnage principal » de l’excellent thriller des années 90 Usual Suspects, mais en dire plus gâcherait l’intrigue de ce film, et ça, c’est un crime digne de coups de bâton en place publique ! En somme, je te conseille de louer la VHS dans un bon vidéo-club près de chez toi (ou, si tu n’es pas restée bloquée en 1996, de te faire prêter le DVD). Bonnes vacances à toi et merci encore pour ton message !

  3. 9
    Estelle

    Excellent! Quel bonheur de te lire ! Je me régale .
    En plus, j’aime énormément ce que tu couds et tes choix de tissus et de patrons. Bref, je t’ai découverte il n’y a pas si longtemps et j’avoue que c’est ce que l’on appelle une Belle Découverte .
    Hâte de voir ta salopette !
    Mais en attendant, profites bien de tes vacances .
    À très vite, Estelle.

  4. 12
    jalylaJalyla

    J’ai une petite préférence pour cette très jolie robe verte, parce que l’on voit mieux les détails. Verte, je le suis aussi parce que c’est le seul magazine que je n’ai pas acheté cette année-là. Passe de très bonnes vacances

    • 13
      Marjolaine

      Merci bien Jalyla ! Guette les sites d’occasion, j’avais moi même bouché quelques trous dans ma collec’ grâce à eBay ! Bonnes vacances à toi !

  5. 14
    Falbala

    Elle était très jolie avec toutes ces belles roses mais j’avoue que j’ai un gros faible pour la version verte et au moins sur de l’uni on voit davantage les découpes et tout le travail réalisé.. Elle est vraiment superbe!! Oui les techniques de camouflage sont absolument nécessaires en couture, elles nous permettent de sauver la mise parfois!! Ah Fanfreluche faut faire toute ton éducation en cinéma…

  6. 18
    lydchat

    Très jolie version, merci beaucoup pour le tuto des poches, et franchement je ne connais pas beaucoup de tuto coutures qui citent du Lénine (Ca m’a donné envie d’acheter le patron sur Burda.ru pour quelques roubles).

    • 19
      Marjolaine

      Merci bien ! C’est vrai que les tutos font rarement référence aux grands leaders communistes du 20ème siècle, c’est étonnant. Peut-être aurait-on plus de chance avec Staline ?

  7. 20
    Nabel

    Mais bien sur que c’est fait exprès ! Ca se voit bien d’abord ! Cette deuxième version est toute aussi jolie que la première, mais effectivement complètement différente.

Répondre à jalylaJalyla Annuler la réponse.