La Robe Lotus

Cher journal, aujourd’hui, j’ai fini une robe en molleton.

Je voulais axer cet article autour du thème de la créativité, et plus exactement, t’expliquer pourquoi je ne me considère pas comme une personne créative. Je suis restée en panne sèche totale en essayant de l’écrire. Bon ben, CQFD, on va dire.

06. Robe burda - sabali blog

Donc on va plier le truc sans trop traîner, parce que j’ai le projet de boucler une petite sieste avant la fin de l’après-midi.

Le patron, tu devineras jamais… Tu devines ? C’est du… c’est du… ?

Celle (ou celui, la maison n’est pas sectaire) qui dit « Burda » en premier gagne son poids en curry wurst. C’est en effet inlassablement vers le géant allemand que mon cœur me porte quand il est question de choisir un nouveau patron. Pas uniquement par pur amour, mais aussi par sens pratique : ma collec’ de Burda, en années complètes, s’étend de 2009 à ce jour (plus quelques magazines isolés un peu plus anciens, glanés sur eBay). Et le facteur continue de les déposer bien gentiment dans ma boîte aux lettres tous les mois. Donc à raison d’une quarantaine de modèles par mensuel, je finis toujours par y trouver plus ou moins ce que je cherche. Quelques coups de ciseaux font le reste.05. Robe burda - sabali blog

Ce n’est pas que je n’aime pas les patrons indépendants : j’ai cousu avec plaisir quelques modèles de Deer&Doe, un occasionnel Salme, ou République du Chiffon… Mais je reviens toujours à Burda, son absence de marges de couture (j’aime), ses explications en langage elfique, ses tailles toujours légèrement trop grandes, ses planches à patron dans lesquelles on perdrait facilement le Petit Poucet (j’aime moins).08. Robe burda - sabali blog

Mesdames (ou Messieurs, la maison, etc.), ne craignez pas de coudre Burda : certes, c’est un coup à prendre. Surtout au niveau des explications extrêmement alambiquées, qui requièrent parfois d’avoir choisi Burda plutôt qu’espagnol en LV2. De ce point de vue, j’ai tout bonnement renoncé à les lire depuis quelques années (de toute façon, la méthode est toujours un peu similaire chez Bubu), ce qui me vaut parfois de grands moments de solitude (« haaa oui, la fermeture Eclair, il fallait la poser avant d’assembler les coutures latérales, tiens… »)

Mais : Burda, ce sont des patrons qui tombent toujours parfaitement juste (ne cherchez pas : si vous avez un problème de raccord, ce n’est pas de sa faute, c’est forcément vous).03. Robe burda - sabali blog

D’ailleurs, je ne suis pas la seule à le penser, puisqu’il paraîtrait que certaines ont carrément monté leur petit business en reprenant à leur compte des patrons qui seraient un tout petit peu beaucoup « inspirés » de Burda… Genre, inspirés à la ligne près, voyez…

Sur cette vilaine affaire de plagiat qui secoue actuellement la « blogosphère couture », je ne m’étendrai guère. L’accusation, portée par Biquette, se peut lire ici dans de multiples articles (et elle a la mâchoire solide, la bougrette !). La réponse de la marque mise en cause se trouve . Moi, je dis surtout qu’il faut lire Biquette, parce que Biquette a le blog le plus marrant que je connaisse. Cette fille me fait mourir de rire, et je ne parle même pas de la qualité de ses p’tites cousettes. Voilà, cousez Burda et lisez Biquette. Amen.01. Robe burda - sabali blog

Pour mon motif central, je suis partie de l’esprit des appliqués inversés à la Alabama Chanin, un bien chouette univers (attention !!! attention !!! ceci est un avertissement de la Police du Langage. Il est formellement interdit d’utiliser le mot « chouette » en 2015 autrement que pour désigner un animal nocturne. Toute réitération sera passible de sanctions).07. Robe burda - sabali blog

J’ai feuilleté Pinterest jusqu’à en avoir les yeux qui saignent, afin de trouver un motif qui me plairait bien, épinglant des dizaines d’images (au point de perdre au moins deux followers dans la bataille).

J’ai retenu ce lotus, que j’ai quand même un peu transformé, mais mon honnêteté intellectuelle me pousse à publier ici l’image originelle, j’espère que son auteur n’en prendra pas ombrage.

lotus
Source : DeviantArt http://simisketches.deviantart.com/art/Lotus-tattoo-378700503

J’ai reproduit à la main le dessin sur la pièce de patron du devant, pour être sûre de sa bonne échelle et de la symétrie. Ingéniosité Award 2015.

10. Robe burda - sabali blog

Ensuite, je l’ai reproduit sur le tissu intérieur à coup de roulette à patron, le génial instrument. De l’intérieur, avant couture, ça donnait ça :11. Robe burda - sabali blog

Et les petits points de surlignage sont faits à main levée, au fil mouliné à broder.

L’ensemble est volontairement peu contrastant, je voulais surtout un effet de relief, dans le but avoué que la robe puisse s’associer à tout ce que j’ai comme chaussures. Ce qui semble fonctionner. Chacun ses batailles.04. Robe burda - sabali blog

Elle est tellement confortable que si je n’aime pas la porter en journée, elle fera un pyjama d’enfer (attention !!! attention !!! ceci est le deuxième avertissement de la Police du Langage…).

Cela dit, vu son caractère qui semble plutôt s’accorder d’à peu près tout (boots motardes, ballerines, talons, ceintures…), je pense qu’elle devrait constituer un bon antidote aux douloureuses crises de putainjairienàmemettrisme du matin.

02. Robe burda - sabali blog

Voilà, voilà, on a fait le tour de la question. Avant que je n’entre dans le dur de la technique pour les puristes, je t’informe que tu peux désormais me suivre sur Instagram, où je me suis enfin décidée à utiliser le compte marjo_sabali créé depuis moult années, et qui roupillait du sommeil du juste/flemmard. J’y tease à mort sur mes créations en cours, tu vas en rester comme deux ronds de flan, et il y aussi des photos de mes chats.

Robe burda, modèle 133 d’août 2012, que j’avais déjà décliné ici. Cousue ici en taille 34. Les côtés du buste ont été laaargement repris, au moins 6 cm au total environ, merci l’élasticité du molleton et mon absence de poitrine. Pas de fermeture éclair nécessaire, par contre, et ça c’est cool. J’ai ajouté des poches prises dans les coutures (parce que l’élégaaaance n’exclut pas le côté pratique). Et j’ai enlevé -24cm à la longueur de la jupe (hello Burda, c’est une robe, pas une soutane). Elle n’est pas doublée, donc encolure et emmanchures sont finies avec des petites parementures, et je n’ai pas mis les petits mancherons du patron, j’ai essayé, mais ça faisait moche. Voilà.

32 Commentaires

  • 18 mai 2015 - 20:00 | Permalien

    Amen !

  • 18 mai 2015 - 21:16 | Permalien

    Pinaise mais t’as rien à envier à la Biquette! Tu as une sacré plume qui me fait toujours mourir de rire.
    Super Sympa la robe!
    J’hésite à m’abonner à Burda mais au final, je me rends compte que j’achète presque chaque mois leur numéro… Sauf certains et après, je le regrette amèrement. Tu penses que ça vaut vraiment le coup?
    N.B.: je file te suivre sur IG

    • Marjolaine
      19 mai 2015 - 13:34 | Permalien

      Merci la Miss Kikou ! Pour te répondre : en période de « restriction financière » (ahem), j’ai essayé de virer pas mal de choses « superflues » de mon quotidien, et l’abonnement Burda est resté 🙂 Je me suis abonnée très vite à Burda après avoir commencé à coudre, c’est un truc de famille, ma mère en avait des caisses entières (qu’elle a un jour jetées ! le drame !). Même si parfois, certains numéros ne me plaisent pas (le dernier reçu : pas UN patron qui me fait envie, ne serait-ce qu’un peu), je sais que cela peut changer, car mon goût évolue… Un truc apparemment importable il y a deux ans peut me sembler charmant aujourd’hui. Et rien ne me fait plus enrager que de découvrir un patron Burda qui me plaît, sur Internet… et de réaliser que je n’ai pas le magazine ! Alors pour te répondre : oui, moi je trouve que ça vaut le coup !!

  • 19 mai 2015 - 00:00 | Permalien

    C’est génial cette technique de l’appliqué inversé, le résultat sur ta robe est bluffant (punaise, je vais me faire repérer par la police du langage moi aussi…). J’aime te lire autant que j’aime lire Biquette, je te trouve une belle plume et un joli coup d’aiguille !

    • Marjolaine
      19 mai 2015 - 13:30 | Permalien

      Merci beaucoup Grenadine !! Oui, je trouve que cette technique peut rendre très bien à peu de frais, et elle permet une créativité sans limites… 🙂

  • 19 mai 2015 - 09:59 | Permalien

    Très joli robe ! C’est super sympa (c’est correct de dire ça ?) l’appliqué en relief !
    Et concernant le blog de Biquette, que j’avais découvert un peu avant cette histoire, il est en effet hilarant (mais tu t’en tires pas mal aussi de ce côté là je trouve !) ! Elle maintient en plus un super blog « l’observatoire du patron », bien pratique quand on n’a pas comme toi une collection de burda !

    • Marjolaine
      19 mai 2015 - 13:29 | Permalien

      Merci beaucoup !! Oui, c’est autorisé, la Police du Langage valide 🙂
      Je ne connaissais pas l’Observatoire du Patron ! Merci pour cette chouette info (j’assume « chouette ») !!

  • 19 mai 2015 - 10:28 | Permalien

    Aaah merci d’avoir mentionné que t’étais sur IG, trop contente de te suivre du coup 🙂 J’adorais déjà ta précédente version de ce patron et là en molleton je craque ! Et bravo pour l’appliqué, tu as bien fait de le faire ton sur ton je trouve, Alabama Chainin ça peut être d’assez mauvais goût / avoir l’air vraiment « crafty » parfois mais là c’est vraiment très joli et élégant

    • Marjolaine
      19 mai 2015 - 13:28 | Permalien

      Merci Camille ! C’est amusant parce que j’ai pensé à toi en faisant cette robe, je me souvenais de ta très jolie interprétation de ce modèle et je me disais « C’est le genre de robe qu’elle aime bien, ça ». Vive la blogo qui permet de situer les goûts de quelqu’un sans la connaître 🙂
      Merci, c’est exactement ça pour l’appliqué, j’avais vu des choses très contrastantes qui faisaient un peu trop « customise ton tee-shirt » à mon goût, je voulais quelque chose d’ultra-sobre d’où le choix délibéré du ton sur ton 😀

  • 19 mai 2015 - 12:24 | Permalien

    J’aime bien me balader chez toi, c’est toujours plaisant à regarder et à lire !
    Bravo pour ton appliqué, c’est très joli, faussement sobre, bravo !

    Ton passage sur la couture Burda m’a bien fait rigoler car c’est tout à fait ça. A chaque fois, tout va bien jusqu’à un certain point. Le fameux passage du « j’ai rien compris à leur expli, là ». Ce n’est pas toujours le paragraphe le plus long ou celui qui correspond à l’étape la plus technique, c’est fourbe… Au final on fait à notre sauce et ça passe, mais parfois j’aimerais bien savoir comment il fallait vraiment faire.

    • Marjolaine
      19 mai 2015 - 13:26 | Permalien

      Merci !! Rhaaa, je ne sais pas comment ils font, mais tu as raison, parfois c’est un tout petit truc… et c’est juste impossible à piger !
      Pour m’y aider, j’ai acheté le livre « La couture facile » de Burda, et c’est une vraie bible : c’est le même langage, mais illustré, ce qui change souvent tout ! Quand je bute trop sur un passage, ça m’arrive de chercher le passage correspondant dans le livre, et hop ! Burda est décodé !

  • Sophie
    19 mai 2015 - 13:26 | Permalien

    Superbe cette robe, j’adorais la robe betty et j’aime assez l’idée de Sandra du « faussement sobre »
    Zen beaucoup!

    • Marjolaine
      19 mai 2015 - 13:39 | Permalien

      Merci beucouuu !!! J’ai réessayé la robe Betty il y a peu (remisée au placard pour cause d’hiver) et je réalise qu’elle me plaît carrément moins qu’à l’époque de sa finition. Une taille de trop, et puis sa longueur ne me flatte pas tellement. Je crois que je vais la raccourcir… Ou la donner ! C’est l’histoire de ma vie !

      • Sophie
        20 mai 2015 - 09:33 | Permalien

        Ta générosité te perdra!!!
        si je puis me permettre…remise là…tu la retrouveras peut être un jour….sinon attends que je perde mes millions de kilos qui nous séparent et tu ME la donne….

        • Marjolaine
          20 mai 2015 - 10:12 | Permalien

          Hooo tu sais, c’est tout moi ! Le coeur sur la main !!! 😀 😀 😀
          Cela dit, effectivement, c’est pas mal de stocker un peu les choses… Ne serait-ce que pour réutiliser le tissu plus tard !!

  • 19 mai 2015 - 13:30 | Permalien

    Je la trouve chouette cette robe (et tant pis pour la Police du Langage!). L’appliqué est très réussi, j’aime beaucoup le résultat.

    Pour le moment j’achète les Burda hors-série Couture Facile et quand je vois des photos de planches comme la tienne, ça ne me donne pas envie de passer au Burda « pour les grands »!

    • Marjolaine
      19 mai 2015 - 13:37 | Permalien

      Merci Junelle !! Ha ha, je comprends, j’ai mis cette photo en me disant « je crois que je vais en décourager certaines… ». Surtout qu’en comparaison, les planches Couture Facile sont ultra-sobres et claires, dignes des designers indépendants ! Mais c’est juste un coup à prendre : il y a un petit système de numéros pour repérer où est la pièce. Quand je l’ai vu, je suis le contour de la pièce avec le doigt, et hop : je la vois enfin ! Par contre, j’imagine l’horreur pour un daltonien…
      Au demeurant, j’ai souvent trouvé que Couture Facile n’était pas réellement « plus facile » que le Burda Style. Sur certains modèles, c’est le même degré de difficulté. Et les explications Couture Facile sont tellement détaillées… qu’elles finissent parfois par me perdre !!

  • Dodie
    19 mai 2015 - 17:13 | Permalien

    Chuis carrément archifan (P’tit coucou à la Police du Language) de l’appliqué ainsi fait. Du coup, est ce que je peux copier, histoire de rester dans le mouv des plagiats ;-)???

    J’te rejoins sur IG, histoire de voir comment ça fonctionne (comment ça j’ai eu un compte dormant moi aussi??), on pourra comparer notre collec de Burda que j’aime d’amour très fort…

    • Marjolaine
      20 mai 2015 - 10:18 | Permalien

      Bien sûr Dodie ! L’inspiration n’est pas le plagiat, heureusement 😉 Par contre je t’informe que j’ai fait une capture d’écran de notre échange à l’attention de mes avocats.
      😀 😀 😀

  • 19 mai 2015 - 20:26 | Permalien

    oh là là j’adore ta robe!!! au point d’ailleurs que j’en ai une ÉNORME ENVIE comme dirait l’autre…

    • Marjolaine
      20 mai 2015 - 10:17 | Permalien

      Merci Alice ! Fais-toi plaisir, il est agréable à coudre ce modèle ! Surtout dans du molleton qui ne s’effiloche pas (même pas de surfilage à prévoir, c’est le bonheur…)

  • 19 mai 2015 - 21:27 | Permalien

    Bah pour quelqu’un de pas créatif, je trouve qu’il fallait y penser d’associer ce motif, ce modèle et cette technique d’appliqué! Le résultat est top ( zut je vais probablement recevoir moi aussi un avertissement de la police du langage lol)! Ca change complètement l’allure de cette petite robe plutôt classique : j’adore! Bravo! Sympa de partager avec nous ton compte Instagram : j’ai pas encore de compte (faudrait ptet que je me décide…) mais j’adore suivre les teasings couture! Bonne soirée

    • Marjolaine
      20 mai 2015 - 10:14 | Permalien

      Effectivement, c’est un carton jaune pour « top » ! A ce qu’il paraît, les jeunes de maintenant disent « c’est frais ! » (ce qui n’est rien d’autre que la traduction de notre bon vieux « c’est cool »…).
      Merci en tout cas ! L’inspiration ne me vient pas très facilement, tu n’imagines pas les heures passées sur Pinterest, jusqu’à en avoir les turbines qui chauffent, pour finalement arriver au combo qui me convenait !!

  • 20 mai 2015 - 08:32 | Permalien

    Trop beau! Cet appliqué inversé, cette robe qui est parfaite sur toi, ce « putain de langage » avec lequel tu racontes la genèse de tout ceci! Bravo! Je reviendrai découvrir ton univers:-)

    • Marjolaine
      20 mai 2015 - 10:12 | Permalien

      Merci Mathilde ! Avec plaisir de te recroiser par ici alors ! 🙂

  • 21 mai 2015 - 06:57 | Permalien

    Waw !!! Une petite merveille !!!

  • 21 mai 2015 - 13:59 | Permalien

    Bien d’accord avec ce que tu éxris concernant Burda, leurs patrons sont tellement chouettes!!
    Quant à ta robe, elle vraiment d’enfer, grave! 😉

    • Marjolaine
      27 mai 2015 - 12:05 | Permalien

      Ouiiii vive Burda !
      Toi tu ne crains pas la Police du Langage, quelle insolence !! 🙂

  • Chrystye
    25 février 2016 - 13:13 | Permalien

    Un an plus tard je découvre ton blog et franchement il est top. Tu couds super bien,et tes articles sont à mourir de rire. Je lis chaque billets ☺️. J’espère que tu reprendra du service très bientôt

    • Marjolaine
      25 février 2016 - 19:59 | Permalien

      Merci beaucoup ! Oui, c’est enfin en cours, je suis à ça de boucler une petite jupette qui devrait marquer la sortie du coma artificiel de ce blog 😉

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *