Le pantalon de la reconquête (… et une robe en cadeau)

Ah, les enfants. 2014 n’a pas été l’Année de la Couture, on ne va pas se voiler la face. 2014 n’a pas été l’année de grand-chose, d’ailleurs, hormis d’une belle guirlande de mauvaises nouvelles, de mauvais moments, et de mauvais choix. Mais enterrons 2014 sous des kilos de galette à la frangipane, 2015 est toute neuve et ce pantalon aussi. Slim Pants - 02 - Sabali blog

En 2014, effondrement de ma libido couturesque. Là où je pensais « couture » dès que j’avais deux minutes de temps de cerveau disponible : l’encéphalogramme plat. J’ai arrêté d’aller sur Pinterest, de lire les blogs que j’aimais, de traîner sur Thread & Needles, de consulter obsessionnellement ma collec’ de Burda (quand tu as l’impression que les mannequins sont tes copines à force de bien connaître leur tronche), de refaire mes listes (longues comme le bras) de trucs à faire. J’ai fini une robe dans la douleur, et j’ai commencé un pantalon sans grand espoir.

Mais le pantalon a vu le jour, et je me suis promis qu’avec lui, mon mojo de couturière renaîtrait de ses cendres en 2015. J’ai déjà envie du prochain projet, qui sera une robe d’hiver, donc à éviter de finir en plein mois de juillet. Il faut se poser des échéances, c’est important.

Slim Pants - 09 - Sabali blog

Ce brave petit, c’est un patron Burda (surprise ! cris de stupeur dans l’assemblée ! dépêches AFP !). J’avais besoin (plutôt qu’envie, ce qui explique peut-être le temps que j’ai mis à le finir…) d’un pantalon noir bien classique, déclinable en version habillée (avec les talons de Madame, ci-dessus) ou version « il est 8h40, mes cheveux ne ressemblent à rien, je devrais être dans ma voiture depuis 10 minutes et il pleut des cordes, donc ta féminité, si tu savais où tu peux te la coller aujourd’hui » – tu sais, ce genre de matins… Mais si, tu sais.

Slim Pants - 08 - Sabali blog

Je rassure tout le monde : quand je vais bosser, je ne noue pas ma chemise en mode cow girl hipster. Je ferme tous les boutons.

Ce qui est bien avec un pantalon noir (ironie), c’est que c’est impossible à prendre en photo correctement, surtout par moi. Donc tu ne vois rien, mais il a de jolis détails, comme tu peux en juger sur le modèle original :

Slim Pants - 11 - Sabali blog… Particulièrement cet avant de jambe surpiqué qui donne une jolie structure, et la construction des poches :

Slim Pants - 04 - Sabali blog

Mais est-ce que les choses sont faciles quand on coud un pantalon Burda ? Non Madame, surtout quand on a l’outrecuidance d’avoir perdu un peu de poids et de ne plus correspondre au modèle de la femme allemande, saine, et vigoureuse, pour qui la vie commence à la taille 38 – et si tu es en-dessous, c’est que tu n’as pas mangé assez de kartoffeln (le 36 Burda, généralement la première taille disponible, étant en fait un bon 38 – en tout cas pour moi).

Donc, on part sur du 36, mais on sait qu’il va falloir jouer du rabot pour que ça donne quelque chose de convenable, et de fait, j’ai raboté. Ci-après la photo-témoin, un peu à l’image de ces photos de motivation « avant-après » censées vous convaincre que 2 semaines d’électrodes sur le ventre vont vous faire ressembler à une gymnaste roumaine (mais en plus bronzée).

Jambe de gauche pas rabotée, jambe de droite rabotée (et en haut mon nombril, en bas mes tongs, je suis à la maison, on se met à l’aise).

Slim Pants - 07 - Sabali blogMais pour le coup, à force de raboter… Et bien, c’est ajusté. Très ajusté. En fait, c’est ce genre de pantalon qui vous parle à l’oreille. Qui vous dit, de sa petite voix mielleuse :

« … Moi, je serais toi, je ne prendrais pas de pain et de fromage à la cantine ce midi« … »Moi, je serais toi, j’éviterais de me porter pendant toute une journée de réunions où tu vas être assise non-stop« … « Moi, je serais toi, j’éviterais de respirer quand tu me mets« … « Moi, je serais toi, j’éviterais de me porter le jour d’un RDV chez la gynéco si tu ne veux pas te faire sérieusement engueuler« …

J’exagère un brin. Certes, notre histoire s’achèvera le jour où je reprendrai 500 grammes. Certes, sa taille est très emboîtante. Mais il reste portable. Enfin je crois. Enfin on verra.

Slim Pants - 01 - Sabali blog

J’avais décidé de ne pas faire les petites fentes en bas des jambes, choix sur lequel je suis sagement revenue en fin de couture en voyant la difficulté que j’avais à passer mes pieds par ces touuuutes petites extrémités de jambe. Mais je les ai faites en version feignasse – ma spécialité.

Slim Pants - 05 - Sabali blog

Sinon, je vais me jeter quelques brassées de fleurs à la figure, et te dire qu’il est de bonne facture, mon pantalon. Il y a quelques fils qui traînent un peu à l’intérieur, car c’est un sergé qui s’effiloche rien qu’en le regardant, et je n’ai toujours pas de surjeteuse. Mais je pense beaucoup de bien de la fermeture éclair que j’ai montée.

Slim Pants - 06 - Sabali blog

Voilà, ça c’était pour le futal.

Maintenant, tu te souviens que fin 2013, j’ai cousu une robe bustier que j’aimais vraiment beaucoup. Celle-là :

robe bustier 3 - Sabali

… Je me revois avec les cheveux longs, et je me dis que non, je n’ai pas pris que des mauvaises décisions en 2014. Mais ce petit moment d’auto-satisfaction n’est pas l’objet de la chose.

Le truc, c’est que cette robe est désormais trop grande. Je n’étais déjà pas exactement cousine avec Pamela Anderson du point de vue poitrinaire, mais les kilos laissés derrière en 2014 ont encore rapproché ma morphologie de celle d’un petit garçon pré-pubère. Donc elle est désormais trop grande, et après le boulot qu’elle m’avait demandé (doublée, avec baleines), je n’ai aucune envie de jouer du découd-vite dans sa délicate broderie anglaise. Elle est  agréable à porter, et fait plutôt de l’effet (… si, si, je t’assure).

Donc, plutôt que de lui offrir un triste enterrement dans ma penderie, je la donne à qui veut… C’est une taille 38 (selon le commerce, pas selon Burda). S’il y a des amatrices (ou des amateurs, la maison n’est pas sectaire), laissez un petit commentaire dans les prochains jours, et on chargera une main innocente de faire le reste…

Reviens bien vite par ici, persistant(e) ami(e) lecteur(-trice) que la bise hivernale qui soufflait ici n’a pas découragé(e). Je ne te promets pas le grand soir, pas même à manger et à boire, et surtout pas un article toutes les semaines, mais je vais sérieusement me remettre à la machine. Voilà, ce sera ma seule résolution pour 2015 : coudre.

Modèle Burda 129 d’août 2012, en t36. Jambes reprises (on avait compris…), je ne sais plus de combien, environ 4 cm par jambe ? Milieu dos repris de 3 centimètres (… donc idem sur la ceinture). Fentes de bas de jambes décalées sur les côtés et réduites à leur plus simple expression.

40 Commentaires

  • 27 janvier 2015 - 03:12 | Permalien

    L’est beau ton patalon noir-qu’on-n’y-voit-rien-mais-qu’il-est-bien-cousu!
    Faudrait aussi que je m’en fasse un, parce que ça manque cruellement à ma garde-robe. Sauf que les rares fois où le mojo couture m’habite, ben c’est pas d’une couture « utile » dont j’ai envie, mais bien d’un truc qui m’éclate!

    Et boudiou! Pourquoi je ne fais pas du 38 moi? parce qu’elle est terrible cette robe (même si je doute d’y faire rentrer ma poitrine, même après un régime pour atteindre la bonne taille).

    • Marjolaine
      28 janvier 2015 - 16:58 | Permalien

      Merci Zéphine ! Coudre utile, on est d’accord, ce n’est pas ce qu’il y a de mieux pour réveiller le désir… Le prochain projet devrait être plus fun – enfin j’espère. Quoi qu’il en soit, j’ai vu tes petits choux à la crème vanille, et si on se connaissait en vrai, j’aurais sûrement pas l’occasion de donner ma robe ! Miam 😉

  • mamounette
    27 janvier 2015 - 07:37 | Permalien

    Oui, il est bien ce pantalon! mais pourquoi ne pas te faire un patron de base, et tu ajouterais les détails qui te plaisent?
    Faudra pas t’asseoir, là où les chats sont passés avant toi….

    J’adore le tee shirt noir! c’est toi qui l’a fait?

    • Marjolaine
      28 janvier 2015 - 16:59 | Permalien

      Merci M’man ! Non ce n’est pas moi qui ai fait le tee-shirt. Comme je ne cousais plus, j’ai cédé à la tentation d’acheter quelques fringues déjà toutes faites (c’est mal !). Effectivement ce pantalon attrape tous les poils de Roméo…

  • 27 janvier 2015 - 10:24 | Permalien

    Il est canon!!!! Toi aussi au passage 😉 les modifs que tu lui a fait sont nikel, il tombe vraiment super bien:) Et deg de faire du moins A, elle aurait une super place dans mon dressing ta robe bustier!!!

    • Marjolaine
      28 janvier 2015 - 16:59 | Permalien

      Merci Gigette ! Mais je ne te plains pas trop, tu as déjà une robe bustier (sur le même patron d’ailleurs !) qui a inspiré toute la blogo en son temps, moi incluse 🙂

  • Le B.A.BA de Béa
    27 janvier 2015 - 11:08 | Permalien

    Il est superbe ce pantalon ! Et ravie de voir que 2015 sera l’année de la couture, parce que j’aime beaucoup ce que tu fais et ta façon d’écrire !
    Pour la robe… ben je passe mon tour malheureusement, mais j’envie celle qui sera l’heureuse destinataire d’un si joli cadeau !

    • Marjolaine
      28 janvier 2015 - 17:00 | Permalien

      Merci Béa ! Oui, ça ne rime pas, mais « 2015, année de couture » !! On va essayer en tout cas. Quand je ne couds pas, je passe une mauvaise année, le lien me semble évident 😉

  • 27 janvier 2015 - 11:40 | Permalien

    Quel courage de s’attaquer à un pantalon surpiqué pour une reprise! il est vraiment sympa avec des talons noir et cette nouvelle couleur flamboyante trop top. Contente de revenir par ici il y a toujours de bien jolies choses. j’avais trop ri en lisant les aventures de la Robenstein…
    C’est bien triste quand l’inspiration n’est pas là, je te souhaiterai donc une année 2015 riche en projets couture source de plein d’énergie positive.

    pour la robette en désuétude i love it. je fais un 38 du commerce avec un tour de poitrine de 90 B- donc si tu penses que mes mensurations sont compatibles je serai ravie de participer au tirage au sort pour l’adopter la pauvre.

    au plaisir de revenir ici pour la robe d’hiver alors 😉

    • Marjolaine
      28 janvier 2015 - 17:01 | Permalien

      Merci Mel ! A dire vrai, ce pantalon était commencé il y a fort longtemps, et la reprise a plutôt consisté à me donner le coup de pied aux fesses nécessaire pour le finir. On va passer à autre chose, maintenant.
      Je note ton nom pour la robette, qui me paraît tout à fait compatible avec un 90B !

  • 27 janvier 2015 - 12:05 | Permalien

    A la vue de ce petit pataloun, je pense qu’il est absolument nécessaire que tu te tiennes à ta résolution 2015.

  • 27 janvier 2015 - 12:10 | Permalien

    Le pantalon est top. Bravo. Et beaucoup plus chaussettes-compatibles que Gilbert en ces doux mois d’hiver, n’est-ce pas ?
    Je suis plutôt sous-marin, mais je suis vraiment contente que tu sois de retour.
    j’aime beaucoup lire tes post. Et peut être qu’à moi aussi ça me redonnera le mojo de la couture… Mais pas encore pour des fut’ aussi utiles soient-ils, une pochette futile, c’est hélas beaucoup plus dans mes cordes.
    et comme je n’en suis pas non plus à me lancer dans une robe bustier, je tente ma chance pour le tirage au sort, c’est en principe ma taille… sous réserve -comme il faut tout avouer- de pouvoir y loger ma poitrine. Merci !

    • Marjolaine
      28 janvier 2015 - 17:09 | Permalien

      Merci Fanny ! Totalement plus chaussettes-compatibles que Gilbert, pas de doute, je m’étais aussi fait la réflexion. Encore un que je ne porte plus pour cause de trop grande taille, d’ailleurs… Ce sera peut-être le prochain à être proposé au don !
      Mais que se passe-t-il, pourquoi diable cette chute de mojo généralisée ? L’alignement des planètes ?… Espérons que 2015 verra renaître notre flamme couturesque !
      Je note ton nom pour la robe en tout cas 😉

  • rose
    27 janvier 2015 - 12:57 | Permalien

    Topissime pantalon! Ça fait deux fois que je le vois, ça a l’air d’être un winner.
    C’est quoi la formule magique pour retrouver le mojo de la couture, dis, dis ?

    • Marjolaine
      28 janvier 2015 - 17:11 | Permalien

      Merci ! Je ne sais pas si c’est un winner, mais en tout cas, il demande ses petits ajustements !
      Haaa, si je la connaissais, cette formule magique… Disons que le constat, c’est : quand je ne couds pas, je tends à déprimer. Quand je couds, je vais mieux. C’est de la thérapie à bas coût. Donc cousons, cousons !

  • 27 janvier 2015 - 20:21 | Permalien

    C’est une belle résolution accompagnée d’un joli pantalon !
    Je te souhaite satisfaction dans tes coutures et du plaisir à les faire, car c’est pour nous toujours un plaisir de découvrir ton univers très inspirant.
    A bientôt !
    Maud.

    • Marjolaine
      28 janvier 2015 - 17:11 | Permalien

      Merci Maud ! Ca me fait très plaisir ! Je sais que je suis du genre parcimonieuse, comme blogueuse, mais c’est d’autant plus agréable d’avoir des retours comme le tien 😉

  • Sophie
    27 janvier 2015 - 20:34 | Permalien

    Youhou!!!!
    Quel plaisir de te relire je me suis un peu inquiétée…vive l’année de la couture! pleins de projets!….et quelques publications….
    Le pantalon est évidement super! il te va trèèèèès bien, on ne voit pas trop trop les détails…mais l’ensemble dit tout!

    • Marjolaine
      28 janvier 2015 - 17:13 | Permalien

      Eh oui Sophie, j’espère qu’il y aura un peu plus de lecture par ici, et un peu plus de tissu sous le pied de la machine !
      Merci ! Déjà que mes photos sont rarement transcendantes (et c’est pas la faute de l’appareil !) mais quand c’est du noir, alors là, y’a vraiment plus personne 😉 )

  • Chloe
    27 janvier 2015 - 21:19 | Permalien

    Je découvre ton blog et j’avoue, j’adore ta manière d’écrire. Ton pantalon est top et te va à merveille ! Bravo pour toutes ces modifications

    • Marjolaine
      28 janvier 2015 - 17:14 | Permalien

      Merci Chloé, c’est gentil, j’attache pas mal d’importance à l’écriture – peut-être justement parce que je ne couds pas assez vite pour avoir beaucoup de publications, il faut que je me raccroche à autre chose pour que ce blog soit un minimum intéressant 😉

  • 28 janvier 2015 - 00:10 | Permalien

    Toujours un plaisir de te lire, tu me fais bien rire ! En fait je viens sur ton blog pour ta plume plus que pour tes cousettes^^

    • Marjolaine
      28 janvier 2015 - 17:15 | Permalien

      Merci Grenadine !! Tu m’en vois ravie, et je vais te dire un secret : parfois je me dis que j’aime écrire les articles peut-être plus encore que coudre les fringues ! (mais chuuuut !!!)

  • 28 janvier 2015 - 11:16 | Permalien

    Heureuse de te relire! 🙂

    • Marjolaine
      28 janvier 2015 - 17:17 | Permalien

      Merci Yanoudatoi !! Au passage, ta Belladone blanche est sublime !!

  • 28 janvier 2015 - 21:15 | Permalien

    bon alors d’abord c’est cool de te relire, un plaisir retrouvé! ensuite ton fut il est bien sympa, j’avais lorgné sur ce modèle mais m’était ravisé en voyant comme il était large sur la madame … cela dit raboté il te va fort bien, dommage pur le fromage et la galette… sans compter qu’il va y avoir les crêpes bientôt alors là, le nutella ça va pas la faire…
    ah et pour la robe je l’adore, mais je fais plutôt un 36 … zut flute, je vais manger des crèpes moi na!

    • Marjolaine
      2 février 2015 - 19:10 | Permalien

      Merci Alice ! Effectivement, il n’est pas trop crêpes-compatible… Ni fromage-compatible… Ni bouffe-compatible, en fait. Mais bon, manger, manger, à quoi bon ? Il faut avoir le sens des priorités ! (mais j’ai quand même envie de manger des crêpes… je vais me coudre un pantalon de jogging)

  • 30 janvier 2015 - 17:26 | Permalien

    Je suis bien d’accord avec toi sur burda, si l’on a un gabarit plutôt menu, il faut s’attendre à reprendre énormément les pantalons et les jupes. Beau pantalon avec un beau tombé, bravo.

    • Marjolaine
      2 février 2015 - 19:11 | Permalien

      Merci ! C’est sûr, il y a plus ajusté comme patron… Mais je reste quand même Burda-addict, tant pis s’il faut retoucher 😉

  • 2 février 2015 - 10:52 | Permalien

    Je viens régulièrement sur ton blog mais je ne poste jamais (oui oui, même pendant cette longue année 2014, je n’ai pas perdu espoir, et je suis venue régulièrement), mais j’aime beaucoup tes récits couturesques, et ton pantalon ! Bref, chapeau pour le pantalon, un jour peut-être j’en ferai un aussi bien…
    Bonne reprise de couture, et j’ai hâte de lire/voir la suite !

    • Marjolaine
      2 février 2015 - 19:14 | Permalien

      Merci L’Enervée (pas trop quand même, j’espère !). J’adore les « sous-marins » qui se manifestent 🙂 C’est bien joli par chez toi, au passage !!!

  • dodie
    2 février 2015 - 17:50 | Permalien

    J’passe régulièrement ici (depuis la chemise blanche Burda à plastron plissé qui fait partie de ma to do list depuis <3<3), et j'suis vachement contente que tu (si je peux me permettre le tutoiement) reviennes à la couture.

    Super fit ce pantalon, j'suis jalouuuuuse à mort, surtout depuis que mon seul essai s'est soldé par un truc improbable, croisement entre les cuisses d'un pachyderme et les chevilles d'une anorexique…

    Du coup, j'dis ça, j'dis rien, mais une p'tite jolie robe noire me remonterai grave le moral, surtout que le hasard faisait particulièrement bien les choses, 38 c'est ma taille hahaha..

    Haut les aiguilles et gogogo COUSONS!!!!

    • Marjolaine
      2 février 2015 - 19:16 | Permalien

      Merci Dodie ! Haaa, cette chemise, elle aussi est un poil trop grande maintenant, mais je la garde quand même, tant pis, on dira que ça fait « boyish » ce qui est plus difficile pour une robe bustier… Le pantalon, c’est souvent le complexe de la couturière (je n’en ai cousu que trois, et le premier était totalement foiré), mais finalement, il faut juste trouver un bon patron… Donc pas celui-ci, quoi !! Je note ton nom pour la p’tite robe en tout cas 🙂

  • J'saisPasQuoiFaire
    4 février 2015 - 07:55 | Permalien

    Comme toujours tu m’impressionne avec tes réalisations burdesques, quelle patience…. Ce pantalon est juste impeccable, y a pas a dire, le surmesure c ‘est le comble du luxe. Moi aussi mon mojo couture est au plus bas, mais je sens poindre de nouveau un regain d’intérêt pour la couture. J’ai passé la première étape : acheter du tissu…
    Mais bon, on s’ en fiche de moi, je profite de mon passage chez toi pour te dire que ce que j’aime avant tout chez toi, c’est ta plume, ne change rien c’est trop bon ! Bon puis j’vais honnête,j’aime bien ta robe aussi, alors je tente ma chance pour le grand tirage au sort.

  • 19 février 2015 - 22:27 | Permalien

    Bonsoir,
    Je viens me promener un peu par ici pour baver devant la belle robe Datura aux tête de morts et le combi short en wax. Ils figurent parmi mes préférés et j’aime venir les zieuter de temps en temps.
    Et que vois-je? Mais c’est quoi cette histoire? Une jolie robe bustier cherche une nouvelle penderie qui voudrait l’adopter?
    Mon sang ne fait qu’un tour!
    Je ne sais pas si la main innocente a déjà choisi l’heureuse destinataire, alors au cas où je propose ma candidature.
    Je fais un 38 du commerce et il se trouve que je viens de souffler mes bougies… Alors je croise les doigts. Hihii!
    Au fait je trouve le pantalon très sympa. 🙂

  • Pingback: La mal-aimée

  • allanca
    15 juin 2015 - 23:47 | Permalien

    mdr, moi aussi a chaque fois je rabote, je rabote pis au final ce n est plus du tout le modèle et c est tres tres tres ajusté. genre je prends 1 kilos, il est relegue au placard…Tes articles sont tres droles, cette petite voix qui dit ne mange pas de fromage, bein je l entends aussi des fois, lol et la fente de genre, j’ai deja essaye de ne pas la faire…mai squand burda dit « une fente tu feras », bein…jcrois qu’il faut l ecouter 😉

    • Marjolaine
      25 juin 2015 - 13:59 | Permalien

      Burda n’est que sagesse ! Si tu n’écoutes pas Burda, tu t’en mordras les doigts ! (je vais me la faire tatouer sur le bras cette phrase 🙂 )

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *