Le pull russe de Noël

Un peu de féérie dans ta semaine froide et pluvieuse ? Tu veux l’histoire du Pull de Noël ?…

Notre histoire commence alors que notre héroïne, une belle et jeune cadre dynamique qui réussit une brillante carrière dans la finance internationale à Wall Street… Bon, okay, une quasi-quadra fonctionnaire dans le Val-d’Oise, avec des couleurs de cheveux plutôt erratiques et un budget anticernes toujours plus important… Notre histoire commence, disais-je, lorsque notre héroïne pose les yeux sur un modèle de pull qu’elle en tombe direc’ raide dingue amoureuse.

Nous parlons de ce patron de la marque russe Grasser : de moi inconnue jusqu’alors, mais dont les modèles sophistiqués et originaux ne manquent pas d’attrait. Etonnante caractéristique : les patrons sont vendus pour une bouchée de bortsch (en l’occurrence, 120 roubles soit moins d’1,50€) MAIS en taille unique. Donc mieux vaut se référer à leur tableau des tailles pour savoir laquelle choisir sans se planter – mon buste en 36 européen s’avère être un 44 slave, dis donc.

Si ta maîtrise de la langue russe consiste uniquement à savoir dire « na zdrowie ! » (qui est du polonais), alors nous en sommes au même niveau. Il y a bien des photos d’illustration, mais j’avais imprimé les instructions dans une qualité ignoble et je n’y voyais rien. Mais c’est un conte de Noël, et notre courageuse héroïne n’a pas peur ! Elle veut son pull, et puis elle ne voit pas de difficulté majeure dans la construction.

Elle se jette donc à corps perdu dans le montage, en ayant choisi comme matière une maille lurex des Coupons de St-Pierre achetée sur un coup de tête quelques temps auparavant. Le chemin semble sûr : une soirée pour la coupe, une à deux soirées pour la couture, et roulez jeunesse pour se la jouer beauté slave en fin de semaine.

Mais que se passe-t-il, dans les téléfilms de Noël, quand l’héroïne fait preuve d’un excès de confiance un peu arrogant ? La vie se charge de lui mettre cette petite taloche pas volée qui la ramène à un peu plus d’humilité.

La taloche, elle vient de cette maille synthétique qui se détricote à toute vitesse quand elle est un peu trop manipulée : quand on rame, par exemple, à monter un col cheminée dans une encolure en V. Et qu’on a coupé les marges de couture à 0,7mm telles qu’elles apparaissent sur le patron. Et qu’on n’a pas entoilé lesdites marges. Et que les crans n’apparaissent pas bien. Et qu’on monte ça comme une chèvre. Et qu’on essaie de découdre après avoir assemblé au zigzag, ce qui est IMPOSSIBLE dans cette maille.

Ca donne ça, et c’est juste irrattrapable :

Mais c’est une histoire de Noël, il nous faut donc quelques twists pour rythmer la narration. Est-ce que notre héroïne balance son travail à travers la pièce, dans un mouvement d’humeur, en se jurant qu’elle va retourner aller acheter des fringues à H&M comme tout le monde ?… Oui, peut-être. Mais la couture lui a appris la persévérance, alors le lendemain, elle retrousse ses manches… [insérer ici une bande-son énergique avec des cordes et quelques clochettes de Noël]… et elle recoupe les pièces qu’elle a bousillées. Elle agrandit ses marges à 1,5cm et les entoile avec largesse pour éviter le détricotage indésirable. Elle y va en douceur et avec précision, elle se souvient qu’elle sait coudre, et voilà, le pull se monte. Les manches suivent, le parement d’ourlet aussi et on arrive au vêtement fini.

Happy end, penses-tu dans ton cœur de midinette ? Tu parles. Happy end de mes genoux, ouais !

Déjà, la longueur. Notre héroïne (au buste longuet) avait rallongé de 10 cm les premières pièces coupées. Puis, se ravisant, n’avait ajouté que 5cm en recoupant les pièces foirées. 2e twist de l’histoire : le pull, même avec ses 5cm de rab, est toujours incompatible avec tout vêtement n’étant taille haute. Non mais les Russes ont les seins montés directement sur le bassin, ou quoi ???

Mais surtout, l’autre problème, le vrai, le central : la mésalliance tissu-modèle. Le pull Grasser, il est joli et classe parce qu’il est dans ce blanc délicat. On imagine parfaitement Olga, mannequin évanescente et mystérieuse, déambuler avec grâce dans une soirée mondaine en sirotant du champagne.

En rouge kibrille, le résultat n’est plus vraiment le même : moins Olga évanescente, nettement plus Boris soirée disco. Mi-boule à facettes sur pattes, mi-Mère Noël.

Unhappy end ?! Non, pas encore. Bon sang, ce qu’il est long ce téléfilm ! Ce n’est plus un conte de Noël, c’est Guerre et Paix !

Notre héroïne se dit qu’un bijou fort pourrait peut-être changer l’esprit de ce vêtement, et commande sur Etsy cette jolie broche victorienne dans l’espoir de donner un autre style au pull – et de ressembler un peu moins à un Mon Chéri d’1m68. Et elle sonde son armoire à la recherche de ce qu’elle a en stock comme vêtement ajusté à taille haute (spoiler : deux jupes et c’est tout).

En attendant de recevoir la broche, le pull est rangé au fond du placard et… quand le bijou arrive, elle refait un essayage… Et le miracle de Noël se produit !!!! L’ensemble fonctionne !!! Le pull ainsi pimpé lui plaît !!!

… Non, c’est faux. Rien que de me voir en photo, j’ai l’impression d’être une grosse boule de Noël. Je ne sais pas si je le porterai, peut-être une fois au réveillon… Je pourrai faire caméléon devant le sapin.

Je crois que je vais me calmer sur les « pièces fortes » et revenir à des choses un peu plus faciles à porter – dit la fille qui vient d’attaquer une veste de smoking en wax (true story)…

Et sinon, attends deux secondes, avant qu’on ne se quitte : la boule à facettes sur pattes a un service à te demander.

Il se trouve qu’en vrai, je ne rêve pas de devenir héroïne de téléfilm de Noël : mais plutôt d’inscrire « mercière slash prof de couture » sur ma carte de visite.

Comme je l’avais rapidement évoqué dans de précédents articles de blog, j’ai passé une bonne partie de 2020 à initier une reconversion. La couture, c’est plus qu’un loisir en dilettante pour moi. C’est une passion, une obsession et une occupation centrale dans mon quotidien. Et aujourd’hui, même si parfois je rate des pulls, il est temps que je fasse correspondre cette obsession à un métier.

J’y ai souvent pensé, et jusqu’alors toujours renoncé : d’abord parce que je ne me sentais pas forcément légitime, n’ayant pas suivi un cursus « métiers de la mode » ou autre – et aussi parce que j’avais peur que vivre de la couture ne finisse par m’en dégoûter.

Ces six mois de formation ont permis trois choses :

a/ me rassurer sur ma technicité couturière, par de très bonnes notes et un excellent retour de mes formatrices,

b/ acquérir de nouvelles connaissances vraiment pro sur la construction et le montage du vêtement,

c/ réaliser que je pouvais parfaitement dédier 20h par semaine à la couture sous un angle professionnel (en plus de mon boulot actuel), et avoir encore hâte de m’y remettre le soir en rentrant. Aucun écœurement en vue : à ce stade, ce n’est plus de l’amour, c’est de la rage.

Je travaille donc à transformer mon rêve en réalité professionnelle : ouvrir THE lieu que j’aurais adoré trouver près de chez moi quand j’ai commencé à coudre. Une mercerie originale et éthique, où l’on peut apprendre à monter une poche passepoilée dans les règles dans l’art, mais surtout dans la bonne humeur. Et puis, un certain virus étant passé par là, ce lieu aurait également une extension en ligne pour éviter de devoir fermer ses portes avant même de les avoir ouvertes.

Après quinze années de fonction publique, tu peux imaginer comme l’expression « sortir de sa zone de confort » prend un relief inédit pour moi.

Bref ! Et là j’ai besoin de toi, lectrice(-eur, la maison n’est pas sectaire) car toute préparation d’entreprise commence par : une bonne étude de marché. J’ai donc élaboré un petit questionnaire (accessible d’un clic ici), qui prend 5 minutes de ton temps, et qui va me permettre de mieux cerner les besoins de ce que le marketing appelle ma « cible » : les personnes qui cousent ou envisagent d’apprendre. Si tu te sens concerné(e), clique donc et laisse-moi lire les tréfonds de ton âme en seize questions Google Forms steuplé.

Bon, et si ça t’intéresse, je peux tenir mon lectorat au courant de la suite de cette aventure qui va m’occuper une bonne partie de 2021. Si jamais ce n’est pas le cas, je prends l’engagement solennel de maintenir un quota de 37% de blagounettes pour que tu y trouves quand même ton compte.

MERCI BEAUCOUP de cette contribution qui me sera précieuse !

Ho ho ho ! Il ne me reste plus qu’à te souhaiter de merveilleuses fêtes de fin d’année avec de la neige, de l’amour, du chocolat chaud aux guimauves, un grand feu dans la cheminée, de beaux cadeaux scintillants, les 5 membres de ta famille que tu préfères et un gros bidon de gel hydroalcoolique.

Joyeuses fêtes à tous et à bientôt !

36 Comments

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    cyqlaf

    Alors …. le Mon Chéri m’a tueR. Tellement tueR que ma fille m’a trouvé en PLS, essayant désespérément de reprendre mon souffle. Ayant réussi à me soutirer la cachette de son héritage en liquide /* la CAVE. Elle est trop déçue !!! */, elle a accepté de me relever en ce faisant, à poser les yeux sur mon écran.
    Voilà, maintenant c’est elle qui est en PLS à mes pieds, me suppliant d’avoir le même sweat dans la même couleur. Donc, tu as au moins une fan même quand tu es déguisée en boule de Noël. Bon, ta fan se trimballe avec des oreilles de rennes du matin au soir depuis le 1er décembre, mais …
    Bon, moi aussi, j’aime bien. Avec une petite jupe noire, c’est nickel.
    & je suis sûre que post Noël, ça peut se porter aussi.
    Allez, entre deux éclats de rire, je file compléter ton questionnaire !

    • 2
      Marjolaine

      Mouhaha faut lui dire que le pinard c’est une valeur sûre !!! Je suis sûre en tout cas que ça lui ira mieux qu’à moi, quand on est jeune on peut tout se permettre… Moi y’a peu de chance que ce truc ressorte de mon armoire 😀 Merci en tout cas pour le message qui fait chaud au coeur, et pour le questionnaire !

  2. 3
    Mathilde

    Avec la jupe et la broche, je l’aime bien ce pull !
    Quel beau projet pour 2021 ! C’est vraiment super: je te souhaite bon courage et beaucoup succès (j’ai répondu mais vu qu’il n’y avait pas de case commentaires, je n’ai pas pu apporter les précisions que j’aurai voulu, parfois).
    Bonne fin de journée, de semaine et de fin d’année !

    • 4
      Marjolaine

      Merci Mathilde, moi j’aime surtout la broche je crois 😀 Merci beaucoup d’avoir pris le temps de répondre, c’est vrai qu’il n’est pas parfait mais il va me donner un bon aperçu et valider quelques hypothèses… Les banques aiment bien ça ! Bonne soirée et con d’année à toi aussi !

  3. 5
    violette

    sympa j’ai un tissu presque de la même couleur acheté sur Montpellier pas encore utilisé parce que des fois 50 cm c’est pas suffisant j’ai fais ton questionnaire même si je ne suis pas de la même région je suis preneuse et en plus ton humour ajoute un truc en plus des cours instructifs et pas ennuyeux je suis allée sur grasser voir les avis sur ton pull qui sont pas top a priori y’a des boulettes mais c’est vrai qu’en blanc il en jette et rouge lurex ça claque aussi en jupe noire

    • 6
      Marjolaine

      Merci Violette, moi je pense que je ne réitérerai pas l’expérience parce que ce rouge ne me plaît pas du tout 😀 Merci beaucoup d’avoir répondu, c’est vraiment sympa en tout cas <3

  4. 7
    Francoise W.

    Ben oui, des fois on fait des choix un peu risqués en termes de design et d’association tissu/patron. Là, tu t’es lachée, franchement, je ne m’y attendais pas…mais bon, si c’est à ton gout, hein, tous les gouts sont dans la nature !
    Ceci étant dit, je trouve que ton projet est top (va quand même falloir que tu arrêtes le polyester venant d’on ne sait où, tu promets, dis ???). Je suis prête à tenter l’aventure du cours video (j’habite en IDF, mais à l’opposé de chez toi…zut alors) et de la mercerie éthique, voire du focus group. Sans dec, c’est un super projet, mais par les temps qui courent, peaufine bien ton business plan, il y a de la concurrence et pas des moindres.
    Merci pour ces 5 mn de marade, ça fait du bien dans ce monde de brutes !

    • 8
      Marjolaine

      Ha Françoise, tu me connais et tu mets le doigt là où ça fait mal ! Non, c’est pas du tout mon goût et ça s’est confirmé 😀 J’ai acheté ce métrage de tissu « tendance » comme un bon mouton, moi qui me suis jurée de ne plus acheter de tissus en plastique… Tsss ! Pan sur le bec Marjo ! Mais promis, c’est ma bonne résolution 2021 : plus de tissus cheap aux provenances douteuses…
      Merci beaucoup pour ta participation, t’inquiète, le projet ne sera lancé qu’après une vraie phase de préparation réfléchie et si les indicateurs sont au vert !

      • 9
        Francoise W.

        Les tissus ‘Haribo’ c’est tentant, mais ça laisse un drole de gout et mal au ventre après s’en etre empifré. Sans être complètement sevrée (oui oui, le plastic c’est fantastique !), j’essaie de faire dans le naturel le plus possible ! En attendant les fêtes, prends soin de toi !

  5. 11
    Maude

    Hello,

    En voyant le pull je me suis dit que c’était étonnant de te voir avec ça sur le dos. On ne se connait pas mais à te lire régulièrement on te connaît un peu quand même. Bon ben non, c’est pas ton style. Mais moi qui aime le côté poupée russe, le volume du pull te sied, le rouge aussi je trouve. Mais il a un côté montgolfière quand le blanc avait un côté vaporeux.
    Mais bon, tu as appris en cousant cette matière, même si tu ne coudras plus de synthétique !
    Garde le patron en cas de mariage hivernal, ça pourrait être une base intéressante pour un haut de robe blanche vaporeuse…
    Bon allez j’arrête, je vais remplir ton questionnaire…
    Et au fait, j’ai recompté mes manteaux…. J’en avais oublié… Au moins 3… Mais les vapes ça compte pas hein ? D’abord…!

    • 12
      Marjolaine

      Je suis d’accord avec toi et tu vois, je suis lucide malgré quelques moments d’égarement 😀 Par les vapes, tu veux dire : les capes ? Parce que si, ça compte !!!

  6. 15
    Fanfreluche

    Bonjour Maruska… euh je veux dire Marjolaine! Tu nous surprendras toujours. Le pull russe qui fait suite à 007 – une vraie série Netflix. Je pourrais dithyramber mais ce serait hypocrite. J’avoue que je ne suis pas trop fan. Le pull en tant que tel est joli et très bien réalisé, comme tu sais le faire. Mais il a un côté vieillot. Le bijou est chouette, mais orné ainsi ton pull russe prend plutôt une allure de Downton Abbey. Je crois que le problème vient vraiment du tissu choisi. Avec ce tissu, peut-être que tu aurais plutôt dû faire les manches étroites.
    Ton nouveau projet est ambitieux et je te souhaite pleine réussite, car tu as les compétences et l’énergie nécessaires à mon avis. J’ai consciencieusement rempli ton questionnaire et je regrette d’avance d’habiter trop loin du Val d’Oise pour venir te rendre visite dans ta future mercerie. Heureusement il y a Internet. Tu seras peut-être intéressée de voir le concept de notre prof de couture – Marie Fabbro – Mercerie Le Fil Amant. Bon courage et belle journée.

    • 16
      Marjolaine

      Merci beaucoup Fanfreluche, je suis totalement d’accord avec toi, le problème c’est ce tissu. Bon après j’adore le style Downton Abbey… Mais c’est mieux à regarder qu’à porter 😀 Merci BEAUCOUP pour le questionnaire et je vais regarder le Fil Amant (quel joli nom !)

  7. 17
    Chrystye

    Bonjour Marjolaine. Je ne sais quoi dire pour ton pull. Je peux juste dire que j’ai acheté le même tissu que toi et que la déception fut très grande. Et que malheureusement contrairement à toi je n’aime pas le pull du modèle (désolé). Mais j’aime ta couture toujours parfaite et ta ligne d’écriture superbe. Je suis comme toi en septembre j’ai sauté le pas de la micro-entreprise (après des années sous les ordres d’un patron). Même si pour le moment rien n’a décollé,j’apprécie de me dire: « je fais ce que je veux » en mangeant des biscottes tous les jours.
    J’ai rempli ton questionnaire,même si je ne suis pas vraiment concerné mais ce serait sympa un live tous ensemble.
    Bisous

    • 18
      Marjolaine

      Pas de souci, les goûts et les couleurs… 🙂 Moi aussi, déçue par cette maille mais au final ce n’est pas vraiment une surprise, je sais que si un tissu est si bon marché, il y a une raison… :/
      Eh oui, pas simple le chemin de l’indépendance, mais ça tombe bien, j’aime les biscottes 😀 Bon courage à toi en tout cas, et j’espère que ça va vite décoller !

  8. 19
    Valérie

    Je trouve que le rouge te va très bien (je me permets de te tutoyer même si on ne se connaît pas, c’est un peu contraire à ma nature, mais l’emploi du « vous » te colle vite 20 ans dans la tronche sur les réseaux sociaux). Bref, le rouge te va très bien, disais-je, mais en effet, les paillettes et les manches ballons en font une pièce très estampillée Noël et pas très évidente à ressortir au mois de mars 🙂 Chapeau quand même, je n’aurais jamais osé me lancer dans un patron russe !
    Sinon, je suis admirative de ton projet et je te souhaite de trouver la bonne formule pour te lancer l’année prochaine. Comme on ne pouvait pas laisser de commentaires dans le questionnaire, je le fais ici : il y a à Lille un lieu qui s’appelle Mon Bar à Couture, où la gérante propose des cours à thème (sur des points techniques comme les poches, par exemple, ou même sur la construction du buste de base) et un espace où elle met des MAC et une surjeteuse à la disposition de celles qui veulent juste venir coudre dans un cadre convivial, avec tout le matériel nécessaire sur place (un peu comme Brin de Cousette à Paris, me semble-t-il). Ce que je trouve intéressant, c’est qu’elle ne s’adresse pas qu’aux grandes débutantes. A titre personnel, je trouve qu’il y a une offre pléthorique de cours, de tutos et de patrons pour les novices, mais quand on veut se perfectionner ou apprendre des techniques plus professionnelles, ben là, faut chercher davantage (genre, si tu organises un jour un atelier sur la réalisation d’une veste tailleur dans les règles de l’art, je pourrais bien faire le déplacement – je dis ça, je dis rien :-). Bref, je ne sais pas si je fais avancer le schmilblick, mais je suivrai ton aventure avec intérêt, surtout si on peut commander en ligne de beaux tissus qui me permettront de convaincre mon cher et tendre que mon stock n’est pas responsable à lui seul du réchauffement de la planète. Bon courage et bonnes fêtes de fin d’année !

    • 20
      Marjolaine

      Merci beaucoup Valérie pour ce long commentaire détaillé et très intéressant ! Je ne connaissais pas la Bar à Couture, je vais étudier cela ! C’est vrai que l’offre intermédiaire à confirmée est moins développée, et à titre personnel ça m’intéresse, à voir après si ça rencontre un public. De toute façon je vais tester des choses de façon empiriques, et un tel projet évolue au fur et à mesure des rencontres 🙂
      Et sinon, je suis à tes côtés pour convaincre Monsieur qu’il existe des tissus bons pour la planète, et que c’est une bonne action que de les acheter (petit conseil, évite cette maille synthétique des Coupons, ça c’était une erreur !)

  9. 21
    Perrine

    Répondu à l’enquête!
    Et je voudrais rajouter que ce que je ne trouve pour le moment que sur internet et que je préfèrerais trouver en boutique ce sont les fournitures spécifiques lingerie.
    Je trouve de la dentelle élastique, des anneaux et des élastiques. Mais impossible de trouver du cache-armature, du powernet, de la marquisette ou du tulle spécial soutien gorge, des accroches, du choix en armatures etc… Peut-être que ça pourrait en intéresser certain(e)s.
    Pour le pull j’aime beaucoup la comparaison avec la boule de Noel (pour le reste je suis moins fan, mais c’est juste un avis perso)

    • 22
      Marjolaine

      Merci beaucoup Perrine! J’avoue n’être pas du tout spécialiste de la mercerie de lingerie, ce n’est pas mon domaine… :/

  10. 23
    Ziata

    Ecoute, ce pull, il est paradoxal. J’aime le rouge, mais pas le lurex, pas l’aspect cheap, tissu brillant trop fin, trop synthétique, vendu au poids sur le marché. Au niveau de la forme, pourquoi pas, bien qu’il soit quand même pas mal connoté années 80. D’accord, il semble que ça revienne, mais bon. .. J’aime les manches originales, donc oui, mais pas forcément comme celles-ci.
    Ceci dit, il te va bien, le col est sympa, avec la jupe noire et courte, c’est parfait. Ce serait dommage de la reléguer trop vite au placard.
    Pour ce qui est de ton projet, c’est super motivant. Si tu es fonctionnaire, tu devrais avoir droit à une année, ou 2, de mise en disponibilité pour création de projet. Il me semble que c’est faisable.
    Si tu habitais dans ma ville, Nice, j’adorerais venir chez toi participer à des ateliers couture. Genre on couds ensemble un vêtement de A à Z, avec explication des points un peu techniques comme sur une veste tailleur, par exemple.
    Pas du trop simple, du trop basique, comme on voit hélas trop souvent dans ce type d’échoppe. Non, du sérieux, du solide, du compliqué, du motivant. Sinon, je n’apprendrais rien, et je ne viendrais plus. Disons, entre l’atelier couture où juste on vient coudre ensemble à plusieurs pour passer un bon moment et se motiver, et le cours à proprement parler.
    Mais c’est sûr que si tu ciblais le niveau débutant, moi, je ne viendrais pas.
    Après, peu importe, je parle pour moi, mais suis je représentative de ta clientèle potentielle ?
    De toute façon, ma belle, je te souhaite braiment plein de belles choses pour ce projet hyper motivant. Et quelque part, je t’admire et t’envie un peu d’oser te lancer.

    • 24
      Marjolaine

      Merci beaucoup pour ton avis détaillé et ton point de vue très intéressant ! Il est clair que c’est difficile de répondre à tout le monde, chacun ayant ses propres besoins et sa propre perception… La définition du projet n’est pas forcément simple, et puis je pense que je testerai certaines choses de façon un peu empirique. En essayant de rester fidèle à moi-même 🙂

  11. 26
    Marie Odile

    J’ai bien ri en vous lisant. Cela fait du bien.
    Et j’ai rempli votre questionnaire.
    J’ai envie de vous dire : il faut oser.
    Je dis cela puisque je suis tombée dans la couture en naissant, et à plus de 60 ans j’ai toujours des regrets de ne pas en avoir fait mon métier. Mais ceci est une autre histoire…
    Pour la recherche de financement avez-vous entendu parler de France Active ?

    • 27
      Marjolaine

      Merci beaucoup 🙂 vous savez, j’ai vu one vidéo très inspirante il y a quelques temps, une dame qui est devenue chef pâtissier à 60 ans… C’est sûr que les opportunités ne sont pas les mêmes (et les enjeux non plus) selon les âges, mais je crois qu’il faut essayer de réaliser certains de ses rêves tout au long de la vie !
      J’ai entendu parler de France Active, oui 🙂 je suis en train d’étudier les financements !

  12. 28
    Christine

    Je rigole encore!!! Et mon mari qui rajoute( après la lecture à haute voix en mettant le ton): avec des manches comme ça tu peux aller en supermarché pour faire des courses gratuites! Mais moi, je l’aime ce pull! Si tu n’en veux pas, tu me l’envoies !!!

    • 29
      Marjolaine

      Heeeey je n’avais pas pensé à cette option criminelle !! 😀 envoie moi ton adresse et je te l’envoie si tu veux ! Autant qu’il serve !

  13. 30
    biquettepouetpouet

    Ce pull a au moins le mérite de faire parler, rien que pour ça il a sa place à la table du réveillon. Alors parlons franchement : la version blanche est moche, on dirait un chamallow resté trop longtemps à côté du poêle qui se prendrait pour du eric bompard sophistiquay. La version rouge, elle, avec ses paillettes et son volume, sent l’opulence russe qui s’assume, c’est vraiment le genre de truc que je m’attendrais à voir sur burdastyle.ru. Et la broche c’est juste ce qu’il fallait pour camper une attitude parfaitement naturelle malgré cet aspect incongru. Voilà, et maintenant à cause de toi je suis en train de regarder l’Ironie du sort, film de noël russe de 1975 (

    ) après avoir tapé une requête google sur les films de noël russes ; c’est à base de mec russe bourré le soir du réveillon qui se trompe de ville et de porte d’appartement et de fille blonde parce que tout était standardisé à l’extrême à l’époque.
    J’ai répondu au questionnaire : je ne vais dans les petites merceries que quand je veux regarder l’offre de patrons ou de tissus et j’achète parfois mais ça reste occasionnel ; je n’y ai jamais pris de cours parce que l’addition convivialité+rigueur+prix modique me semble difficilement soluble pour ces petites structures. J’espère que tu trouveras la voie pour ton projet !

    • 31
      Marjolaine

      Note que ça aurait pu être pire, tu aurais pu tomber sur un porno russe avec la Mère Noël en guest star…
      Merci en tout cas d’avoir pris le temps de me donner ton avis (tant sur le pull que sur le projet) !

  14. 32
    Viviane

    j’ai répondu hier au questionnaire, et comme les autres commentatrices je trouverais bien de trouver des cours intermédiaires à confirmées. Et super l’envie de proposer des tissus plus éthiques. Bref, je croise très fort les doigts pour que ce projet aboutisse. Pour le plan comm auprès de la banque, je pense qu’il faudrait refaire un message spécifique pour obtenir plein de réponses

    • 33
      Marjolaine

      Merci Viviane pour ton soutien qui fait chaud au coeur ! La deuxième étape va être de constituer le « focus group », un groupe en petit nombre de personnes qui accepteraient de me parler plus dans le détail de leur pratique de la couture… et de leur point de vue par rapport à mon projet. Ca me permettra de ne pas être décalée par rapport aux attentes (ou non-attentes !) des gens !

  15. 34
    Nabel

    Moi je le trouve très chouette ton pull de Noël !
    Et merci pour la tranche de rigolade, j’ai dû lire à mes voisins de canapé le coup du Mon Chéri 😉 )
    Allez, je file de ce pas répondre au questionnaire.

    • 35
      Marjolaine

      Merci Nabel 🙂 Y’a rien à faire, moi j’accroche pas… Et pour une boule de Noël c’est quand même dommage !! Merci beaucoup pour le questionnaire !!

Répondre à Valérie Annuler la réponse.