L’été en salopette

« Chère Maman, cher Papa,

Je vous envoie cette lettre de la colo pour vous donner de nos nouvelles. Tout se passe très bien. Raphaël et moi on est super contents.

Les monos sont super. Ils sont très gentils. La nuit quand on dort, on les entend qui crient et rigolent beaucoup. Ce matin notre mono Céline était très malade. Elle vomissait tout le temps. Ca doit être la gascro comme j’avais eu l’année dernière à l’école, ou alors elle avait mal au ventre à cause du manger de la cantine parce que ça sent toujours très mauvais dans les assiettes. Mais je sais pas parce que les monos, ils mangent pas avec nous à la cantine. Ma copine Lise dit qu’ils mangent des pizzas le soir quand on dort mais c’est sûrement une blague parce qu’ils sont très gentils les monos.

Ils sont très rigolos. L’autre soir, dans le dortoir de Rapha, il y a un mono qui leur a raconté une histoire, qu’il y a un tueur très méchant qui s’est échappé dans la région et qu’on l’a aperçu dans la colo et peut-être qu’il attrape les enfants qui ne dorment pas. Rapha a eu très très très peur. Il a pleuré. C’est parce qu’il a 7 ans. Moi j’ai eu peur aussi quand il me l’a dit, mais comme j’ai 9 ans, ça va.

On s’amuse très très bien. Les activités sont super. On fait des balades dans les montagnes. Hier on a marché pendant 5h. Il faisait très chaud et les monos avaient oublié nos chapeaux. Mais on a eu le droit de boire chacun un verre de grenadine, c’était super. Ma copine Aurélie avait super mal à la tête et elle a pleuré. Après on a fait du poney. Les monos avaient pris des goûters mais ils ont fondu mais on a eu le droit de manger un peu le pain des poneys. Mon poney était super. Il m’a mordue et j’ai pleuré et après on est rentrés.

Raphaël et on moi on s’amuse très très bien. Raphaël ne pleure presque plus, seulement toutes les nuits. Son copain Nicolas a fugué pendant la nuit mais les monos l’ont retrouvé avant qu’il arrive sur l’autoroute.

Merci pour le colis que tu nous as envoyé. Les monos ont pris les chocolats et les bonbons parce que c’est mauvais pour nos dents et parce que sinon les autres enfants seront jaloux, mais j’en ai caché un peu sous mon oreiller. Merci pour les photos de notre petite soeur Laurie que tu nous as envoyées. Rapha était très content de la voir en photo. Il a pleuré.

J’ai hâte que la colo soit finie. Comme ça je pourrai porter tous les jolis vêtements que tu m’avais achetés avant de partir. Là, pour l’instant, on porte tous l’uniforme de la colo. Ca gratte, j’aime pas. Rapha on lui a donné un tee-shirt de fille, il y a de la dentelle dessus. Il a pleuré.

Je dois finir d’écrire la lettre car ce matin on fait une super activité. On va construire des trucs avec des pinces à linge. Demain, c’est le jour où on va prendre la douche mais je crois que cette fois l’eau sera chaude.

La colo c’est super. Raphaël et moi on a hâte de rentrer. Vous nous manquez. Gros bisous baveux.

Marjo »

Je crois que je viens de battre un nouveau record olympique du hors-sujet, mais pour une raison de moi totalement inconnue, voici le souvenir d’enfance que m’a inspiré cette salopette : les colos.

Rassure-toi, mes vacances de 2021 se passent nettement mieux que celles de 1990.

Ce récit de notre première colo, à mon frère et moi (Montjoie, Savoie, 1990) n’est que partiellement romancé. Amuse-toi à deviner ce qui est vrai là-dedans, et ce qui est inventé. Indice : je pense que nos parents avaient confondu « colo » et « centre carcéral pour mineurs ».

*********************

(Modèle Danielle de République du Chiffon, 36 en haut, 38 en bas. Partie basse allongée à la fourche de 2cm pour plus d’aisance – validé par une toile mais à l’usage, cela ne me semble plus indispensable. Doublure intégrale du haut en voile de coton du stock, pour une plus jolie finition. Le tissu est un chambray (ou denim ultra-léger) imprimé des Coupons de St-Pierre, dans mon stock depuis des années)

16 Comments

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    cyqlaf

    OMG, le centre carcéral pour enfant … Dire que je suis en train de faire la valise de La Banane. Je pense que je vais annuler.
    Sinon, elle est sympa cette salopette. En vrai, c’est mon rêve depuis que je suis gosse mais je n’ai jamais osé. & la coudre euh ben …
    Bref, sur toi, c’est magique, comme les colos !

    • 2
      Marjolaine

      Je te rassure, après cette première colo assez spéciale, on en a fait d’autres… On a quand même attendu 3 ans pour repartir ! Et sinon, tu devrais y aller pour la salopette, c’est le vêtement qui va à tout le monde par excellence (pas de pince, coupe loose) et c’est relativement facile à coudre. Pas de braguette, pas de col, pas de manches… Le bonheur quoi. Comme 5 semaines (oui) en centre carcéral pour mineurs.

    • 4
      Marjolaine

      Je grossis un peu le trait, tu sais, mon poney ne m’a pas vraiment mordue ! On n’a pas été traumatisés… Mais c’est un souvenir impérissable !

  2. 5
    So

    Oh j’ai tellement adoré toutes mes colos ! 3 semaines tous les ans de 7 ans à 17 ans… j’étais tellement triste que ça s’arrête. C’est nul de grandir.

    • 6
      Marjolaine

      J’ai adoré toutes les miennes… Sauf celle-ci, la première ! Car elle avait vraiment tout du centre de redressement !…
      Il nous a fallu quelques années pour accepter de repartir, mon frère et moi, mais j’ai passé des colos merveilleuses par la suite !

  3. 7
    Fanfreluche

    Salopette merveilleuse et colo atroce ! Je ne suis partie en colo qu’une seule fois. C’était loin d’être aussi épouvantable, mais je n’y suis jamais retournée. Mes parents ont eu pitié de moi. Tu es ravissante en salopette. Vraiment.

    • 8
      Marjolaine

      Merci Fanfreluche ! Seule une partie de ces horreurs sont vraies 😀 Et nous y sommes retournés de nombreuses fois mon frère et moi, avec grand plaisir par la suite !

  4. 9
    Tilia

    Absolument superbe ta salopette! Quelles belles finitions! J’ai bien rigolé : un peu les mêmes souvenirs de trucs pas marrants ( sieste obligatoire au dortoir avec silence : quand t’as 12 ans! ) mais comme mon mono m’aimait bien, j’avais le meilleur cheval pour les balades!!

  5. 11
    lusicreation

    Ah la la les colos moi qui étais fille unique j’adorais y aller car deux mois sans copine avec qui jouer c’est long quand on n’a ni frère ni soeur avec qui se disputer Aujourd’hui j’ai trois enfants et j’ai du mal à accepter que les filles se chamaillent constamment

    • 12
      Marjolaine

      Alors j’ai adoré aller en colo par la suite, quand j’étais ado ! Je pleurais au retour ! C’est juste la 1ère qui a été particulière… Moi c’est le contraire, je viens d’une fratrie nombreuse et j’ai une fille unique… On verra bien si elle veut aller en colo !

  6. 14
    Nabel

    J’ai failli pleurer … et je pensais que tout était inventé …
    Et sinon, elle est chouette ta salopette ! J’espère que, lorsque tu la portes, tu ne penses plus à cette première « colo ».

  7. 16
    Falbala

    Ah les colos!! J’ai toujours réussi à y échapper.. le concept me faisait horreur.. Avec le recul je me dis que cela aurait pu être une expérience intéressante.. En tout cas cette salopette est à tomber!! J’adore!! Je suis fan de ce genre de pièce mais version robe. J’ai déterrée une réalisation ratée que je vais reprendre et j’ai déjà repéré un modèle vintage (Burda année 70) que je vais certainement réaliser prochainement. Après après..

Répondre à Fanfreluche Annuler la réponse.