Ma robe de non-mariée

A mon grand regret, mon amoureux reste tout à fait hermétique à mes allusions quant à un futur passage devant Monsieur le Maire. Je distille pourtant ces appels du pied avec une délicatesse et une habileté rares (que la diplomatie nord-coréenne m’envie).

Car oui, j’aimerais me marier, pour une unique raison fort évidente.

Coudre ma robe de mariée, pardi.

… Oui, pardon, on me dit dans l’oreillette que mes propos ont été coupés au montage. J’aimerais me marier pour DEUX raisons fort évidentes. A) l’amour. B) coudre ma robe de mariée, pardi.

Il fait le sourd, mais heureusement qu’autour de nous, d’autres personnes qui s’aiment ont envie de proclamer à la face du monde leur engagement réciproque. C’est ainsi que nous avons assisté, début septembre, au mariage de Sylvain (le plus vieil ami de mon amoureux) et de Laura – a.k.a. le couple le plus kawaii de la terre.

Et moi, outre la joie de partager avec eux cette belle journée, j’étais toute contente d’avoir enfin une occasion de me coudre une robe sortant de l’ordinaire.

Moi, toute contente

En respectant la contrainte habituelle que je me donne depuis le confinement, à savoir utiliser des tissus de mon stock : aussi bien par souci écologique et militant de déstockage, qu’à cause des oursins dans les poches que me file ma demi-rémunération actuelle.

Entre le projet et le tissu, l’alchimie s’est faite très rapidement. A ma droite, l’envie de refaire une robe bustier depuis des siècles, mais aucune occasion d’en porter une. A ma gauche, 3m de wax dont je ne savais trop que faire. A la croisée des deux : ça.

Le jour-même, il faisait un temps radieux, le cadre était absolument idyllique et j’étais maquillée comme un camion volé. Des conditions vraiment déplorables pour prendre des photos, aussi ai-je préféré concentrer toute mon attention sur les petits fours, la tireuse à bière et les photomatons débiles avec les copains.

Heureusement, la société de production derrière ce blog ne reculant devant aucune dépense pour séduire l’audimat, j’ai eu toute latitude pour recréer les conditions du mariage dans mon jardin.

Moi pendant l’échange des voeux
Moi pendant le super discours de témoin de mon amoureux
Moi essayant d’attraper le bouquet de la mariée
Moi retrouvant des amis que je n’avais pas vus depuis un bail.

(Je le dis par honnêteté intellectuelle, mais je trouve l’illusion parfaite. Pas vous ?)

Sur la robe en elle-même : le bustier est un patron Burda de 2012, que j’ai recopié comme base, et puis nos chemins se sont séparés là. Je l’ai allongé, baleiné, passepoilé dans les découpes et doublé. La jupe est un simple assemblage de rectangles froncés, auquel j’ai ajouté des proches prises dans les coutures.

Le bustier est très ajusté, mais aucun souci pour le porter : il m’a suffi de ne pas m’alimenter pendant 48h pour pouvoir la fermer en toute quiétude. Par contre, bizarrement, vers la fin du repas de mariage, mon abdomen est entré en conflit territorial avec les baleines du bustier, chacun revendiquant l’espace vital nécessaire à ma respiration. Je suis au regret d’admettre que le ballonnement abdominal a remporté la bataille sur le glamour éthéré, et que j’ai fini par me changer. Mais l’honneur couturier est sauf, puisque le plan B était une autre robe cousue main – couteau suisse de mon dressing depuis 2017.

Le mariage en lui-même était magnifique et émouvant, et les mariés dégoulinants d’amour réciproque. On a passé un week-end merveilleux avec Sylvain, Laura, leurs familles et leurs/nos amis [mode cluster : ON – mais tant pis, ça valait le coup].

La distanciation sociale, s’il vous plaît.

J’ai quand même UNE photo de la robe portée en situation :

Moi aussi je veux avoir les cheveux violets ❤️

Je n’ai pas attrapé le bouquet de la mariée (je savais que j’aurais dû garder mes talons de 10 cm) mais j’ai pompé toutes les idées déco, noté les coordonnées du food truck et gardé l’adresse de la salle. Au pire, je peux toujours coudre la robe… en attendant qu’il se décide.

32 Comments

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    Francoise W.

    Belle robe que cette robe de non-mariage(! J’adore le concept). Je vais te donner un truc des années 50 pour ne pas déborder de la robe en cours de repas : le corset…et un ruban de reps cousu à la taille à l’intérieur de la robe que tu pressionnes bien serré. Ça t’empêchera de t’empiffrer…et tant pis pour le confort. Un autre truc issu de mon expérience personnelle qui rend un bustier super confortable : deux petits panneaux de smocks élastiques sur les côtés juste à l’aplomb de l’aisselle. Ça bouge avec toi et la robe reste bien en place. J’adore la robe bleue turquoise, elle est classe et te sied à merveille et je te le dis moi pleine d’expérience : le mariage c’est qu’un bout de papier et ça n’empêche pas de faire une vraie teuf de non-mariage, l’important c’est l’Amuuur…

    • 2
      Marjolaine

      Merci Françoise ! Alors tout ça tenait très bien, mais je n’ai pas réussi à m’empêcher de m’empiffrer, et c’est là que les ennuis ont commencé 😀 Les smocks super idée, mais sur ce modèle, les baleines sont placées sur les découpes latérales donc viennent chatouiller le bidon quoi qu’il arrive. Je retiens le concept pour la prochaine (celle du mariage ?) 😀

  2. 7
    La Miss Kikou

    T’aurais rien dit qu’on aurait vu que du feu donc reconstitution réussie!! Très jolies tenues et articles toujours aussi bien écrit!

  3. 9
    Jalyla

    Tes deux robes sont superbes tant par la coupe que pour les tissus choisis…
    Avec ou sans mariage (le pacs peut le remplacer) on pourra toujours faire la fête quand la situation le permettra.

    • 10
      Marjolaine

      Merci Jalyla ! A dire vrai nous sommes déjà pacsés, nous n’avons rien fait de particulier pour le célébrer (mais mes impôts ont baissé, ce qui est déjà un bonheur en soi lol)

  4. 11
    cyqlaf

    Ta robe est vraiment splendide ! /* les poches, great idea !!! */
    et j’aime aussi bien ton couteau suisse !
    & sinon, en tant que pro-mariage, je ne peux que t’encourager dans cette voie ! Pour les deux raisons que tu as citées bien sûr mais aussi pour des raisons purement matérielles de protection de l’être aimé et de votre paupiette en cas d’accident ou de décès. Oui, je casse l’ambiance mais j’ai malheureusement plusieurs amies veuves et honnêtement, mariée, c’est terrible mais pas mariée ……. c’est encore pire. /* T’imagines, pire que pire ? Voilà. */
    Donc, on est bien d’accord que je ne vous souhaite aucunement du mal, au contraire mais un petit passage devant un maire s’avère important.
    Surtout maintenant que vous avez créé un cluster de covid hein 😀 !
    Breeeef, mariez-vous. & couds nous une robe extraordinaire !!
    Mais tu as le droit de remettre celle-ci après un bon lavage au gel hydroalcoolique, tu seras splendide !
    & sinon, ouais, je vote pour les cheveux violets aussi !

    • 12
      Francoise W.

      J’ajouterai que si vous achetez un bien immobilier en commun, ça vous met à l’abri de grosses complications en cas de séparation ou de décès, mais bon, j’en connais qui préfèrent vivre ‘dangereusement’, pas grave à 30 ans, plus sérieux à 45-50 ans, mais tu as de la marge. Voilà qui promet des discussions intéressantes avec le récalcitrant… LOL bon courage

  5. 13
    Liseli

    Jolies robes et… je me suis fait devancer par CYQLAF: l’argument massue ET très pertinent pour se marier, c’est le contrat et l’assurance-vie qui viennent avec. Bien sûr, la robe et l’amour sont importants aussi mais… bref, deux casseuses d’ambiance 😉

  6. 16
    Sandrine

    C’est toujours un bonheur de lire ton blog !!! Tes réalisations me font souvent envie, et puis tes commentaires sont à pleurer de rire !!!
    Continue à nous régaler comme ça
    Et vive les tenues de non mariage 😉

  7. 18
    Nabel

    Elle est superbe cette robe de non mariée (trop tard, mais super l’idée des parties smockées qui se détendent au fur et à mesure du repas de mariage )
    Et j’aime beaucoup ton couteau suisse aussi !

    • 19
      Marjolaine

      Oui l’idée des smocks c’est clairement malin ! Mais à dire vrai c’est l’emplacement même des baleines sur les découpes devant qui faisaient que le ventre, une fois un peu gonflé, se sentait à l’étroit !
      Merci en tout cas !!

  8. 20
    Maude

    Liseli et Cyclaf ont raison, il faut se marier ! Et de 3.
    De toutes façons, inutile de tergiverser, l’engagement est déjà pris depuis que vous avez cuisiné la Paupiette…
    Pour parler robe, c’est un vrai superbe défit et projet que de coudre sa robe de mariée. Je regrette de ne pas l’avoir fait, mais une copine m’a dit : « ah non ça porte malheur »…
    Alors j’ai acheté une robe route faite. Courte.
    Et une semaine avant le jour J, j’ai décidé que je voulais porter du long. Alors j’ai racheté une robe. Longue.
    C’est pas du fait main, mais ça fait une anecdote !
    Merci pour ce bel article !

    • 21
      Marjolaine

      Justement, il me répond : mais on a déjà un enfant et une maison, qu’est-ce que tu veux de plus comme preuve d’engagement ! 😀
      Oui effectivement il paraît que ça porte malheur mais je choisis de ne pas croire du tout à cette superstition ! Moi aussi je veux porter du court !
      Au moins tu as deux robes de mariée dans ta penderie, c’est quelque chose !!
      Merci pour ton message !!!

  9. 22
    Fanfreluche

    Bravo pour ces deux robes magnifiques et pour la mise en scène parfaite. Je note le crash test de la robe bustier: rattrapage de bouquet sans lâcher de lolos ! Génial ! Et sinon, je suis mariée depuis euh… 37 ans je crois et je me rappelle toujours avec émotion de notre belle fête. Continue en mode nord-coréen. La diplomatie finira par gagner.

    • 23
      Marjolaine

      Eh oui, car pas de lolos qui risquent de voler chez moi, c’est clairement un avantage 😀
      Voilà, 37 ans et ça reste un grand souvenir… je vais lui dire ça, à mon récalcitrant !
      Merci pour ton message en tout cas !!

  10. 24
    Asin

    Super, ton article sur ta si jolie robe! Et si je peux ajouter un argument en faveur du mariage, c’est que Papi, Mami, et
    Mémette ne sont pas éternels! Et que ca ferait une super belle occasion d’être tous réunis… Bisous;

  11. 26
    Falbala

    Elle est superbe cette robe de non mariée et la reconstitution dans le jardin absolument parfaite et bluffante!! J’aime aussi beaucoup la robe « couteau suisse » qui doit être quand même plus confortable. Le dos a l’air tout particulièrement superbe. Tu t’es basé sur quel modèle? Les tissus sont superbes et c’est en outre une belle opération de déstockage. Et je suis d’accord les cheveux violets sont top!! J’ai essayé une fois une mèche verte relativement « discrète » mais cette couleur n’est pas très stable sur les cheveux… Et à défaut de mariage dans l’immédiat je te souhaite tout plein de belles robes de (non) mariée…

    • 27
      Marjolaine

      Merciii beaucoup ! Je suis partie d’un patron de bustier dans le numéro de Burda de janvier 2012. Je n’ai plus le numéro sous la main.
      Je n’ai jamais testé les cheveux ni verts ni bleus, mais je sens qu’un jour, peut-être… Merci en tout cas !!!

    • 30
      Marjolaine

      Figure toi que la première fois que je les ai portées, une lanière a pété. Du coup, je l’ai clouée dans la semelle compensée, mais le clou ressortait tout seul et me blessait, j’ai pas pu les porter

  12. 31
    Mahault

    Je ne suis mariée que depuis 7 ans, mais j’ai cousu ma robe. Bah oui, je suis obèse et je rêve d’un costume XIXème le plus histo possible depuis que j’ai commencé à lire Balzac (depuis que j’ai 10 ans, quoi). Donc, pour mon mariage, corset baleiné hyper confortable (et c’est même pas une blague), jupon à l’écrevisse, jupe longue très froncée ( 5 mètres d’ourlet à la main sur du crêpe, b**del) et une veste, parce que je me suis mariée en plein hiver. Oui on fait rien comme tout le monde.

    Et on s’est mariés pour se protéger, aussi. On est pauvres, on ne possède rien ni l’un ni l’autre, pas d’héritage à attendre (ma belle-mère donnerait tout ce qu’elle a à son autre fils, et moi j’ai trois frères et sœurs dont une handicapée dont il faudra assurer l’existence, donc rien de rien), mais cela nous permet d’être reconnus, légalement, comme celui/celle qui prend ou peut prendre des décisions pour l’autre. Et puis réunir une fois, une seule, tous les gens qu’on aime, c’était important pour nous.

    • 32
      Marjolaine

      Punaise, sacré boulot !!! C’est aussi la magie de la couture, faire THE robe en fonction de ses envies et de sa morpho.
      De Balzac, j’ai adoré Le Lys dans la Vallée et Le Père Goriot, mais niveau style littératuro-vestimentaire, mes goûts me porteraient plus sur Proust 😀
      Oui, le mariage c’est aussi une sécurité, je suis bien d’accord !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.