Robe à clous

Voilà ma p’tite dernière, une robe-pull. Le tissu, une maille tricot d’un beigeasse indéfinissable, provient du fin fond d’un magasin de Castres. Il était tellement au fond, d’ailleurs, et tellement en promo (2 ou 3 € du mètre ?…), que je pense qu’il traînait sûrement là depuis les années 80 – à plus forte raison si j’en crois cet improbable motif de triangles au gros potentiel de ringarditude.

3

9

A la base, ce que j’avais en tête pour ce tissu, c’était ça :

7

… Oui, je fais parfois des petits croquis au boulot pendant les réunions trop longues. Donc il s’agit d’une robe-pull d’un dégradé de couleurs (résultat qui aurait été obtenu avec un peu de teinture et beaucoup d’espoir), avec du bord-côtes à l’ourlet du bas et des manches, et peut-être des petites pattes « officier » aux épaules…

Mais la couture n’est pas un long fleuve tranquille, oh non. Quand je me suis renseignée sur la meilleure façon de teindre mon coupon, j’ai appris que l’acrylique ne se teint pas. Je n’avais pas vérifié la composition à l’achat. Y’avait-il une chance que ma maille tricot beige à triangles ringards, qui prenait la poussière depuis des décennies au rayon « soldes », soit composée de 100% d’alpaga ?…

Pour le savoir, il existe un test qui consiste à brûler un petit bout du textile : la laine brûle en laissant un résidu cendreux, tandis que l’acrylique fond et durcit comme du plastique. Sans surprise, mon échantillon brûlé a formé une petite boule noire et dure sans ambiguïtés. Ok, adieu la teinture. D’où mon choix de me rabattre sur un autre moyen de valoriser ce tissu. Des clous !

6

Il s’agit de petits clous thermocollants, de tailles différentes, que j’ai eu envie d’utiliser pour souligner les épaules – reprenant une idée vue ici et là sur internet.

5

Le plissé de l’encolure n’était pas prévu non plus au départ. J’ai utilisé un patron Burda basique de tee-shirt en jersey, à col bateau, que j’ai allongé en robe. Très rapide à reprendre et à assembler. Mais au premier essayage, ça n’allait pas : l’encolure était beaucoup trop large, les emmanchures me tombaient sur les bras. Il aurait fallu que je découse et retaille tout, et franchement, je n’avais pas envie ! J’ai tenté de froncer l’encolure, ça m’a plu, je l’ai gardé. Encore une victoire de la flemme.

4

 

6 Commentaires

  • 18 février 2013 - 18:41 | Permalien

    What a nice dress, it fits you perfectly. Liked a lot the gathered coller and studs.

    • Marjolaine
      18 février 2013 - 18:53 | Permalien

      Thanks for your nice comment !

  • 19 février 2013 - 00:02 | Permalien

    Your dress turned out great. It’s a shame it wasn’t able to be dyed, but the gathered neckline and the studs add interest, so it’s a win :)

  • 19 février 2013 - 08:55 | Permalien

    tu as vraiment réussi à tirer qqch d’un tissu n’ayant pas vraiment de charme à la base, bravo pour ça! les clous c’est une bonne idée, et ça se marie parfaitement avec le style de ta robe.

    • Marjolaine
      19 février 2013 - 10:04 | Permalien

      Merci ! C’était le challenge, je partais pas gagnante avec ce beige tout moche :)
      Au fait, j’adore ton blog :)

  • Pingback: Joyeux anniversaire mon blog ! (... en retard)

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>