Blog

Le chemisier réincarné

J’aimais d’amour un chemisier. C’était un Tara Jarmon que j’avais acheté dans une boutique de fringues d’occasion. Il était beau : noir avec un plastron bleu marine, de grands poignets mousquetaires retenus par des boutons de manchette et un adorable petit col cassé. Original, classe, habillé.

Une PRN

Il faut, dans la garde-robe de toute femme, au moins une PRN. Si tu en doutes, je te renvoie aux 2000 derniers numéros de Glamour, Cosmo et Biba.

Qu’ouïs-je ?! On me dit que dans mon (immense) lectorat, se trouvent quelques néophytes qui ignorent encore ce qu’est une PRN. Je décode, pour ces pauvres hères qui doivent probablement encore se vêtir de hardes et de peaux de bêtes.

Ma robe de communiante

A la base, un coupon de 3 mètres de broderie anglaise acheté aux Coupons de St-Pierre (Paris). J’aime la broderie anglaise et sa douceur pré-pubère, son côté « première communiante ». Certes, ma communion remonte à 1992, et même si je fais incroyablement plus jeune que mon âge, la douceur pré-pubère n’est peut-être pas le trait le plus marquant de ma physionomie.