Top à smocks et sacs en toile #2019 #semaine30

… À quelle blogueuse couture influente doit-on le fait que la double gaze soit devenue THE tissu à coudre depuis 3-4 ans ?

Qu’elle se dénonce, pour que je puisse lui jeter des cailloux.

Je déteste ce tissu, je le DÉTESTE. Il est mou, il se déforme, le droit fil est impossible à trouver, le coupon change de forme dès qu’on donne un coup de fer, les lisières se recroquevillent sur elles-mêmes, on coupe une pièce en suivant le patron et quand on l’utilise, c’est pour réaliser que sa forme n’a rien à voir avec ce qu’on a coupé.

Et tout ça pour, au final, se retrouver avec un truc qui ressemble à une version king size d’un vêtement pour bébé.

Je ne sais pas ce qui nous a pris collectivement, nous les couturières connectées, quand on s’est toutes mises à coudre de la double gaze dans un bel ensemble. Un marchand de tissus a dû toucher un gros stock à prix cassé, et a monté une opération « tendance » avec une blogueuse complice, c’est la seule explication valable. Et derrière, on est toutes tombées dans le panneau… Et le PIRE, c’est que certaines marques qui ont bien compris notre moutonnerie enthousiaste, suivez mon regard, en ont profité pour nous sortir des doubles gazes « luxe », « à pois dorés », « lurex » et tout ça au prix du Liberty authentique. AU SECOURS.

… Alors qu’il y avait de belles popelines, d’élégants satins de coton ou même de chastes batistes qui étaient à notre service, tenue impeccable et couture les doigts dans le nez, pour un résultat impeccable…

Et ce qui m’agace le plus, c’est que ma propre moutonnerie m’a amenée à acheter environ 7 mètres de ce tissu du démon (répartis en trois couleurs différentes) pour que je me rende compte dès le premier coup de ciseau que je le détestais.

À ce jour, j’en ai fait une robe Mickaelle de République Du Chiffon (résultat ultra bof car trop mou), une jupette à taille élastiquée que j’ai mise 4 fois l’été dernier (élastique trop serré…) et une robe Helios d’Atelier Scammit, qui fait clairement robe de nuit dans ce tissu, et que j’essaie de broder pour voir si je peux la sauver.

Bilan plus que mitigé, quoi. J’ai donc décidé que les derniers coupons qui me restent seraient évacués dans des projets faciles, à base de formes rectangulaires et de couture en ligne droite.

D’où ce top à smocks, parfait pour cela.

Le site anglais de Burda, outre que c’est une pure mine de patrons, propose aussi parfois des tutoriels comme celui-ci, sur lequel je suis tombée en cherchant des idées de top à smocks, une lubie qui m’a prise d’un coup, comme souvent avec moi. Fallait que je smocke, me demandez pas pourquoi, fallait que je smocke.

Et cette technique est simplissime pour un résultat très sympa. Effet baby-doll seventies garanti, ou encore mieux : effet nineties quand on s’est toutes mises à copier le style des seventies… Qu’on portait des jeans pattes d’ef’ et des débardeurs à fines bretelles, en se faisant des petits chignons de chaque côté de la tête… en se prenant pour Anita dans Hartley Cœurs à Vif (les vrais savent).

En plus du tuto, j’ai ajouté deux longues bandes pour faire des liens noués autour du cou. L’effet « pin-up du camping de Palavas » est totalement assumé, le mode « sans soutif » aussi. C’est un top pour les vacances, ni plus ni moins, qui ne m’a demandé que 3 heures de boulot. Burda annonce une demi-heure dans le tuto, mais c’est seulement si tu es sous cocaïne que c’est exact.

Sinon, le thème de la semaine était vraiment « la couture en rectangle » car j’ai aussi réalisé deux sacs cabas (la blogueuse tendance dira « tote bags ») avec des carrés de jacquard vendus par Les Coupons de Saint-Pierre.

Je les adore, ils sont solides et stylés, chacun ayant un motif différent (mais assorti) sur chaque face. C’est dommage, je les ai découverts un peu tard et les motifs les plus jolis sont déjà épuisés, mais j’ai quand même très envie d’en acheter d’autres pour faire une collection. Ils seront top en sacs de plage, et aussi le reste de l’année, car j’en prends tous les jours un avec moi pour trimballer ma gourde, mon déjeuner, des dossiers…

Voilà, je pense que je suis parée en couture légère et pratique pour l’été, ne reste plus qu’à attendre les vacances (je dirais qu’il me reste environ 12h30 d’heures de bureau avant cette douce échéance, enfin je crois, je n’ai pas compté, évidemment).

Separator image .

11 Commentaires

Ajoutez les vôtres
  1. 1
    Tempus fugit

    J’ai acheté un coupon de double gaze que je n’ai pas encore utilisé et pour lequel mon apriori n’était pas très favorable. Ton article confirme mes craintes, mais on se bidonne en le lisant, c’est déjà ça 😉
    Je vais aller voir le tuto car ma fille m’a réclamé des smocks, ce qui m’a fait illico pousser les hauts cris. Là, je n’aurai peut-être plus d’excuse !
    Tes trois réalisations sont superbes, comme toujours 😉

  2. 2
    Francoise W.

    Perso, je n’ai jamais compris qu’on puisse utiliser du tissu initialement dévolu à l’univers des bébés (langes, couches à l’ancienne, bavoirs), pour en faire des robes. Même avec des couleurs et des paillettes, ça reste du tissu pour bébé, tout doux, tout mou mais pas sexy pour un sou.
    Le complot est mondial, semble-t-il : sur les sites de vente de tissus allemands, on trouve aussi cet engouement pour ce tissu. Idem aux US… Par ailleurs, on trouve beaucoup de certifications Oekotex : alors je parierai que l’origine du mouvement doit se trouver chez quelques fabricants de tissus bien intentionnés, à nous faire coudre du coton bio fabriqué dans des conditions décentes pour l’environnement et les hommes.
    Pour en revenir au sujet qui nous interesse, je dois dire que le petit top à smock est très joli et j’adore les sandales avec le petit rappel de couleur sur la bride. Là, c’est la classe !
    Quant aux sacs, ils sont vraiment craquants.
    Bonne vacances bien méritées !

  3. 3
    Axetoile

    J’ai beaucoup ri et je partage totalement ton questionnement sur la double gaze. Je n’ai jamais compris cette mode et l’engouement qui entoure ce tissu. Franchement l’effet froissé ne me tente pas du tout, je trouve que ça fait négligé.

    Pour écouler ton stock pourquoi ne pas faire des langes à offrir à toutes les gens de ton entourage qui vont avoir des bébés? Avec un petit appliqué ça ferait un joli cadeau (mais ton entourage a intérêt à se mettre à pondre sérieusement^^).

    J’aime beaucoup tes sacs en tout cas et le haut est très joli (mais avec un autre tissu 🙂 )

  4. 4
    Maude

    L’avantage de la couture en rectangle c’est qu’on a une grosse production en peu de temps. Je vois que je ne suis pas la seule à multiplier les modèles…. Telle la poule venant de trouver un couteau, je viens de découvrir le short…. Résultats 3 shorts dans la semaine…. Évidement la paupiette est en vacances chez sa mère grand sinon, hein, je n’aurais pas fini le premier…
    Pour en revenir à nos rectangles, tes sacs sont donc exquis, j’adore.
    Ton top à smocks, vraiment très beau et très bien porté, tu seras donc la reine de Palavas…
    Je suis bien aise, ne leur en déplaise, de n’avoir point suivi les blogueuses dans leur fièvre acheteuse….
    Cela étant dit, tu peux décliner ton top à smock dans les deux autres couleurs de ton stock, ça te fait une classe de choc…
    Et toc….!

  5. 5
    cyqlaf

    Les deux chignons sur le côté, j’suis mourrue de rire à peu près par là … Sinon, la double gaze, oui, ça se déforme à mort, c’est mou et en plus, c’est chaud … /* DEUX épaisseurs, hein, tout est dit ! */
    Bon, ton top à smocks est pas mal du tout celà dit !
    Mais je suis remourrue devant tes sacs ! J’adore !!! Comme quoi, des fois, trois coutures en rectangles et on s’esbaudit bien plus que devant un truc hyper compliqué …

  6. 6
    Françou

    Merciii je croyais être la seule à détester la double gaze que j’ai évidemment acheté « comme tout le monde » bref les 2 coupons de 1.50 qui restent dans mon stock serviront à mon futur petit fils a l’automne ! Je vais leur faire une petite broderie mignonne (merci pour l’idée ) et un petit coup de surjeteuse avec fil contrastant ! Merci pour tes articles je me régale à chaque fois

  7. 7
    Les Bibous

    Moi aussi je suis une vraieeeeeeeeeeee

    Moi aussi je hais la double gaze et moi aussi j’en ai plein en stock car non contente de ne pas utiliser celui que j’avais déjà j’en ai racheté !!!!

    Moi aussi j’aime ces panneaux des coupons
    Mais moi n’aime pas coudre des accessoires mais quand même, je vais zieuter et faire un effort car tes totes bags sont canons

  8. 8
    Junelle

    La double gaze, ça ne sert à réaliser les langes pour bébés à la base? En tout cas bravo pour ta persévérance à écouler ton stock alors que tu t’es vite rendu compte de ton aversion pour ce tissu. Et le résultat est joli!
    Tes cabas sont chouettes aussi, j’adore le côté avec le corail.

  9. 9
    violette

    ah ah tu m’as bien rire lol
    c’est sur FB que j’ai eu le lien de ton blog que je ne connaissais pas et sans en avoir cousue j’ai pas été aussi folle que certaines 😉 pourtant cette double gaze je l’aime bien je crois avoir eu dans mon enfance des robettes faites avec ce tissu et j’en ai pas un mauvais souvenirs confortable et agréable mais il me semblait avoir lu quelque part que c’était un tissu un peu compliqué à coudre étant novice de quelques mois et amoureuse de la maille qui est déjà assez compliquée je me suis dis qu’il ne fallait pas tenter le diable et laisser dans les bacs ces jolis tissus a langes bien customisés par les fabricants
    ahhhh Palavas la dernière fois que j’y suis allée j’ai eu peur d’y mettre mes orteils tellement l’eau était grisâtre c’était en 96 mais je revenais de la Martinique et ses eaux bleus lagons j’ai vraiment pas pu ;( je vais me promener un peu chez toi si tu veux bien ^_^

  10. 10
    Charlotte

    Et là, c’est le drame : à cause de cette stupide double gaze (que j’ai achetée en moutarde, jamais cousue bien entendu), je viens de me souvenir que c’est vrai que Hartley… C’était tellement bien ! Alors hop, je suis allée regarder le générique sur YT. Et là, je me rends compte que je ne reconnais personne, que je ne sais même plus de quoi ça parle, que j’ai cette idée que c’était bien, ok, mais est-ce que ça a résisté à l’épreuve du temps ?! Tu vas voir que grâce à cette double gaze à la con, je vais ruiner mes vacances à chercher puis regarder les aventures de Drazic et Anita !

  11. 11
    Lise

    Avec la double gaze, ç’aurait été impossible de choper Drazic !
    J’ai acheté de quoi faire un Scout tee en double gaze, j’ai traîné quelques mois avant de le coudre (eut égard aux risques de déformations, droit fil qui se barre, etc.). Résultat : un vêtement qui donne l’air négligé en permanence dans une matière moyennement agréable
    Sinon, jolis sacs !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.