Poches dans les coutures d’un côté avec zip

« Si toi aussi, une robe sans poches te donne le sentiment que la vie est dépourvue de sens, tape dans tes mains ».

… Que diable sommes-nous censées faire de nos mimines, sans ces petits sacs d’étoffe cachés des regards ?!

Dès que je couds une robe / jupe, j’ajoute des poches prises dans les coutures. Faciles à faire, pratiques en diable, les poches dans les coutures c’est mon gimmick. Ma signature, dirais-je même.

Hé oui, mais quand la robe ferme par un zip invisible sur le côté, comme souvent sur les robes ajustées non-extensibles, QUE FAIRE ?!!! (comme disait Lénine, un type qui avait le sens du concret)

Deux options : soit déplacer la fermeture éclair dans le dos, quand le modèle le permet et si tu as la souplesse d’une gymnaste du Cirque du Soleil pour la fermer toute seule.

… Ou composer avec le zip invisible, car cela est POSSIBLE !

Réjouis-toi, ma Soeur de la Confrérie des Poches Partout, car voici comment faire.

************************************************************************

Le tuto ci-après se base sur la robe #110 du Burda de juillet 2015, cousue ici et là aussi.

(Au préalable, je m’excuse pour le motif de fond qui est celui de la housse de ma planche à repasser, car oui, je fais partie de ces personnes qui font 90% de leurs étapes de couture sur leur table à repasser. Elle est vieille, elle était déjà moche à la base, elle a morflé avec les années et avec l’entoilage… désolée pour la brûlure oculaire et l’éventuelle persistance rétinienne irréversible).

1/ Dessiner / choisir un fond de poche. On peut parfaitement reprendre un fond déjà utilisé sur un autre patron. En l’occurrence, je ne suis pas allée le chercher loin, j’en ai pris un du même magazine. Si tu le dessines, il faut prévoir une ouverture plus grande que la partie la plus large de la main, et lui donner cette forme assez caractéristique de scrotum demi-coeur.

Il nous en faudra couper 4 exemplaires, dans le même tissu que la robe pour que ce soit le plus discret possible.

2/ Marquer les repères de poches sur le patron. J’ai choisi de placer le haut de mes poches à 10 cm sous la ligne du haut de la jupe. Donc 11,5 cm en tenant compte des valeurs de couture de 1,5 cm ajoutées à mon patron. Cette valeur est libre à chacune, et dépend de la hauteur à laquelle on aime avoir sa poche. (traduction : démerde-toi). On peut se faire une idée en posant rapidement la pièce en tissu sur soi, et en posant ses mains sur les cuisses à l’emplacement envisagé. Il faut marquer (en crantant au ciseau dans la marge de couture) le repère du haut de la poche, et celui du bas – et il faut le faire sur le devant comme sur le dos de jupe.

3/ Surfiler ou surjeter les fonds de poche, avec le point zigzag de sa machine à coudre, ou à la surjeteuse. On le fait tout de suite, comme ça c’est propre, on est tranquille, on passe à autre chose.

On va commencer par créer la poche dans le côté sans zip, c’est tout simple et ça entraîne pour la suite.

4/ Poser un fond de poche endroit contre endroit sur le devant de jupe, le haut et le bas de la poche correspondant aux repères de haut et de bas portés sur la jupe. Le fond de poche est tourné vers l’intérieur de la pièce. Epingler et piquer ensemble, du repère haut au repère bas. Répéter l’opération avec le fond de poche qui va sur le dos de la jupe.

La lectrice avisée aura noté, à ce stade, que mon fond de poche n’était pas surfilé, contrairement à la consigne péremptoire donnée au point 3/. Manquement corrigé quelques instants plus tard.

… Hé ho, ça va hein.

Voici le résultat à ce stade. Bon sang, je sens que ce tuto va durer 2h30. J’espère que tout le monde est bien installé. Tu es sur ton portable, sur ton canapé, dans ton lit, à ta table de couture en pleine action ? Raconte-moi ça un peu en commentaire. Moi, pour l’instant, je suis dans le canapé mais je ne vais pas tarder à me lever pour aller préparer une pâte à pizza pour ce soir. Enfin, je lance tout dans la machine à pain, et elle fait le boulot. C’est beau, la technologie moderne, hein ?…

… Bon. Voilà le résultat à ce stade.

5/ Rabattre le fond de poche vers l’extérieur et bien repasser pour ouvrir la couture. REPASSER C’EST LA VIE, JAMAIS UNE ÉTAPE QU’ON PEUT ZAPPER, T’ENTENDS ????. Alors repasse, et ce sera joli comme ça :

6/ Les fonds de poche ainsi vers l’extérieur, poser le devant et le dos de jupe l’un sur l’autre, endroit contre endroit, en faisant bien coïncider les fonds de poche. Piquer les côtés (là où j’ai épinglé sur cette photo) en s’arrêtant précisément aux repères de poches, donc à l’endroit où commence la couture de montage des fonds de poche. Eh oui car si tu piques tout du long, crois-moi, tu vas avoir du mal à mettre la main dans la poche.

7/ Epingler les fonds de poche ensemble, les piquer pour les fermer, en ne dépassant pas la couture du côté. Pour solidifier le fond de poche, quand je les surfile séparément, je fais une deuxième couture tout le long, dans le bord surfilé. Comme ça, pas de risque de perdre sa petite monnaie par un trou dans la poche (et donc pas de risque de ne pas pouvoir payer un cappucino vanille au beau Jean-Guy de la Compta, lorsque votre pause à la machine à café tombe en même temps).

8/ Ouvrir la couture des côtés au fer en positionnant le fond de poche du côté « devant ». Surjeter (ou surfiler à la MAC) la couture « côté » du dos, et puis hop ! basculer le fond de poche du côté dos, et surjeter la couture « côté » du devant.

C’est fini pour la poche du côté non-zippé. Maintenant, les vraies hostilités commencent. Mais rappelle-toi : on est une équipe, je te tiens par la main, je ne te laisserai pas nager seule en ces eaux profondes sans tes brassards Mickey.

POCHE DU COTÉ ZIPPÉ

9/ Si ce n’était déjà fait (… feignasse va), on surfile séparément les deux fonds de poche qu’il nous reste.

10/ Exactement comme à l’étape 4, on coud un fond de poche endroit contre endroit sur le devant de la jupe. Là encore, on ouvre au fer à repasser, le fond de poche vers l’extérieur.

11/ Attention, camarade !! C’est ici que ça diffère. Au lieu de coudre les fonds de poche chacun sur son côté, on va les coudre ensemble d’abord.

On part de la situation de la dernière photo : le fond de poche est vers l’extérieur, la couture bien ouverte au fer (dirai-je jamais ASSEZ l’importance de repasser ???). On pose dessus, endroit contre endroit, le dernier fond de poche qui nous reste. Et on les pique ensemble sur leur pourtour, en commençant et s’arrêtant bien à l’endroit de la couture de montage du premier fond de poche sur le devant. Cela donne :

Si tu l’avais fait pour l’autre, tu peux également faire à ce stade la 2ème couture de renfort, dans les bords surpiqués.

12/ Cranter aux ciseaux la marge de couture du devant, l’endroit du repère haut et du repère bas. Le cran doit entailler toute la marge précisément, jusqu’à la couture côté. Cela va te permettre de retourner le fond de poche vers l’envers du devant de jupe, et visuellement tu dois obtenir ceci :

Ici, arrêtons-nous deux secondes pour comprendre ce que nous venons de faire. Oui, j’aime ponctuer mes tutos de moments de pédagogie pontifiante. En fait, la marge de couture du fond de poche « dos » vient se mettre dans l’alignement de celle du devant de jupe. Ainsi, nous allons pouvoir travailler cette bande comme si elle était continue, et monter le zip dessus. La marge du fond de poche vient « remplacer » celle du devant que nous aurions dû utiliser pour monter le zip.

13/ Reste le plus simple (ou pas du tout dans mon cas, qui dois toujours m’y reprendre à 12 fois) : monter le zip invisible. Les internets regorgent de tutos pour cette technique particulière, aussi je ne m’étends pas (pour une fois !). Mais dans ce cas précis, je recommande de monter d’abord le ruban sur le côté devant, en épinglant généreusement pour bien conserver notre bande « continue ». Pour faciliter cela, j’avais surfilé ensemble toute cette marge « reconstituée ». Je n’ai pas testé, mais éventuellement, un petit bout d’entoilage appliqué sur cette marge pourrait aussi aider à la maintenir dans cette unité recherchée.

ATTENTION quand tu piques le ruban sur le côté devant, à bien tenir à l’écart l’ouverture de la poche quand tu arrives à cette zone, pour ne pas la prendre dans ta couture ! Le ruban du zip ne doit être monté que sur les marges, en aucun cas prendre les épaisseurs de l’ouverture de la poche. Le mieux, c’est encore de progresser doucement, point par point, pour être sûr de son coup.

14/ Une fois le zip monté : finir l’assemblage de la couture côté, depuis le bas du fond de poche jusqu’à l’ourlet. Ouvrir, surfiler séparément.

Et voilà, normalement ça devrait ressembler à ça :

Tu as une robe, un zip invisible, des poches fonctionnelles, de la petite monnaie dans chacune et un rencard avec Jean-Guy. Bref, la vie est belle.

J’espère que ce tuto est suffisamment clair, si tu butes sur un point, n’hésite pas à me le faire savoir en commentaire pour que je mobilise toutes mes compétences en service après-vente à distance ! Bonne couture !